Modifié le 09 mars 2017

Neuchâtel dévoile sa stratégie sur le transit et le séjour des gens du voyage

Neuchâtel exige le départ des gens du voyage installés à Colombier (image d'illustration).
Neuchâtel présente sa stratégie en matière d’accueil des gens du voyage Le Journal du matin / 1 min. / le 09 mars 2017
Le Conseil d'Etat neuchâtelois a dévoilé mercredi sa stratégie sur le transit et le séjour des gens du voyage, qui entend notamment mettre à disposition des Yéniches une aire de passage à Vaumarcus.

La nouvelle stratégie cantonale prévoit la mise à disposition d'un terrain réservé aux gens du voyage suisses, sur la commune de Vaumarcus, mais aussi la réouverture provisoire, en avril, de l'aire de transit de Pré-Raguel, destinée aux Européens.

Initialement, le canton avait décidé de la fermer après plusieurs débordements. Désormais, un cadre plus strict devrait permettre d'éviter de nouveaux problèmes, comme l'explique le conseiller d'Etat Laurent Favre. "Nous avons renforcé le cadre de l'usage de cette aire de Pré-Raguel, notamment avec un système de caution."

Il précise encore que la révision de la loi fédérale sur le commerce itinérant "nous permet d'obliger l'installation licite et respectable des lieux par les gens du voyage pour avoir une autorisation de commerce itinérant dans le canton de Neuchâtel. Nous pensons que ce cadrage devrait permettre de limiter véritablement les débordements."

Aire réservée à la communauté itinérante suisse

Quant à l'aire de passage sur la commune de Vaumarcus, elle sera exclusivement réservée à la communauté itinérante suisse. Des règles d'utilisation strictes seront mises en place afin de garantir la qualité de vie de la population riveraine. Cette parcelle de quelque 1500 m2 va permettre d'accueillir une douzaine de caravanes, a indiqué le conseiller d'Etat. Sa mise en service est prévue pour juin.

Marielle Savoy/ats/lgr

Publié le 09 mars 2017 - Modifié le 09 mars 2017