Modifié le 13 février 2017 à 09:30

Le Haut gagne la bataille et La Chaux-de-Fonds conserve son hôpital

NE-Hôpitaux neuchâtelois: le peuple désavoue le gouvernement
NE/Hôpitaux neuchâtelois: le peuple désavoue le gouvernement 19h30 / 1 min. / le 12 février 2017
La mobilisation dans les montagnes neuchâteloises a fait basculer les résultats dimanche. L'initiative "pour deux hôpitaux" a été acceptée de justesse et permet à La Chaux-de-Fonds de conserver un hôpital de soins aigus.

A l'issue d'une campagne virulente et d'une longue attente, les citoyens neuchâtelois se sont prononcés dimanche en faveur de deux hôpitaux de soins aigus dans le canton, désavouant ainsi le Conseil d'Etat. L'initiative "Pour deux hôpitaux sûrs, autonomes et complémentaires" a été acceptée par 52,27% des voix.

Le contre-projet du Conseil d'Etat a lui aussi été accepté avec 48,70% de oui (46,11% de non), mais la question subsidiaire a tranché en faveur de l'initiative. La différence ne s'est élevée qu'à 1265 voix.

Bataille entre le Haut et le Bas

Les résultats de La Chaux-de-Fonds sont arrivés en dernier, ajoutant du suspense à cette votation tendue pour le canton. Avec 84,27% de oui à l'initiative et 74,86% de non au contre-projet, la cité horlogère a clairement fait pencher la balance.

L'autre grand soutien est venu de la deuxième ville du Haut du canton, Le Locle, avec 83,9% de oui à l'initiative. A contre-courant, le Bas du canton a largement rejeté l'initiative au profit du contre-projet, soulignant le fort clivage sur la question.

>> La carte des résultats par commune:

Participation plus élevée dans le Haut

Le taux de participation a atteint 46,6%, mais il a été nettement plus élevé dans les montagnes neuchâteloises que dans le Bas du canton, favorisant ainsi l'initiative.

La ville de La Chaux-de-Fonds conserve ainsi un hôpital de soins aigus, contrairement au modèle prôné par le gouvernement neuchâtelois.

>> Les conséquences du oui à deux hôpitaux indépendants à Neuchâtel:

Le site de la Chaux-de-Fonds de l'Hôpital neuchâtelois.
Stefan Meyer - Keystone
Le Journal du matin - Publié le 13 février 2017

rens/vtom avec ats

Publié le 12 février 2017 à 17:35 - Modifié le 13 février 2017 à 09:30