Modifié

Neuchâtel prêt à payer les Bernois pour l'accueil des gens du voyage

Des caravanes de gens du voyage sur une place de stationnement dans le canton d'Aarau. [Urs Flüeler - Keystone]
Neuchâtel prêt à payer les Bernois pour l'accueil des gens du voyage / Forum / 2 min. / le 15 juin 2016
Le canton de Neuchâtel songe à participer financièrement au plan bernois d'aires de campement autant pour les nomades suisses que les étrangers de passage plutôt que de proposer sa propre aire d'accueil.

Le plan que le Gouvernement bernois va présenter jeudi - devisé à 12 millions de francs - s'annonce exemplaire. Neuchâtel espère en profiter pour résoudre son problème d'aire de transit.

Le canton propose de verser une forme de cotisation annuelle à son voisin bernois, ce qui devrait aider à amortir l’investissement massif prévu par Berne. Les discussions entre les deux cantons sont en cours.

Neuchâtel avait jusqu'en 2015 son aire d’accueil officielle à La Vue-des-Alpes, mais l’explosion des frais de nettoyage et les dérives de certains gitans étrangers ont conduit à la fermeture du site. Depuis, les frais d’interventions des gendarmes ont explosé et les chassés-croisés se sont multipliés ces dernières semaines entre Neuchâtel et le canton de Berne.

>> A ce sujet: Les coûts de l'accueil des gens du voyage à Neuchâtel

Proposition inédite

Ces négociations entre Neuchâtel et Berne sont emblématiques de la situation au niveau national. Les rares projets d'aires d'accueil pour les gens du voyage sont plus avancés du côté alémanique que romand. Si cette solution s'applique, il s'agirait d'une première et suivrait la voie que veut encourager la Confédération.

Pour rappel, un groupe de travail incluant les représentants des gens du voyage suisse cherche depuis longtemps à établir un plan d’action et une répartition de sites d’accueil en Suisse. Responsable du dossier, l’Office fédéral de la culture promet des mesures concrètes, elles doivent être présentées l’automne prochain.

Ludovic Rocchi/lgr

Publié Modifié