Modifié

Peseux et Saint-Blaise enterrent les deux projets de fusion à Neuchâtel

NE: la fusion de Neuchâtel-Ouest a été rejetée [RTS]
La fusion de Neuchâtel-Ouest a été rejetée / 12h45 / 1 min. / le 6 juin 2016
La grande commune de Neuchâtel ne verra pas le jour, Peseux ayant refusé le projet de mariage. Dans l'est du canton, la fusion de l'Entre-deux-Lacs est aussi rejetée en raison de l'opposition des citoyens de Saint-Blaise.

La fusion de Neuchâtel-Ouest, qui devait regrouper Neuchâtel, Peseux, Corcelles-Cormondrèche et Valangin pour former la plus grande commune du canton, est rejetée. Les citoyens de Peseux ont dit non à 52,5%.

C'est dans cette commune que l'opposition à la fusion était la plus franche. Corcelles-Cormondrèche a ainsi accepté le projet à 54,4%, Valangin à 63%. Le oui a même atteint 73% en ville de Neuchâtel.

Les partisans de la fusion se donnent trois jours pour savoir s'ils feront recours pour infraction à la bonne tenue du scrutin. Les opposants au projet auraient en effet tenu un stand devant un bureau de vote, ce qui est interdit par la loi sur les droits politiques.

>> Les précisions sur ce possible recours:

La grande commune de Neuchâtel ne verra pas le jour, Peseux ayant refusé le projet de mariage. La fusion de l'Entre-deux-Lacs est aussi rejetée en raison de l'opposition des citoyens de Saint-Blaise (photo). [Gaetan Bally - Keystone]Gaetan Bally - Keystone
Refus de la fusion du Grand-Neuchâtel: un recours envisagé / Le Journal du matin / 1 min. / le 6 juin 2016

Fusion refusée dans l'Entre-deux-Lacs

Même scénario dans l'Entre-deux-Lacs où les citoyens de Saint-Blaise ont refusé la fusion. Cette décision suffit à faire capoter l'ensemble du projet, qui avait pour objectif de créer une nouvelle entité de 13'000 habitants dans la partie orientale du canton.

Les autres communes concernées se sont pourtant prononcées nettement en faveur de la fusion: Cornaux à 65,4%, Cressier à 58,7%, Enges à 76,5%, Lignières à 63,3% et La Tène à 67,3%. Un précédent plan de fusion, à sept communes, avait déjà échoué en 2015.

>> Lire aussi: L'UDC Jean-Charles Legrix éjecté du Conseil communal de La Chaux-de-Fonds

dk

Publié Modifié