Modifié le 28 mai 2016 à 15:19

Le musée sur l'islam de La Chaux-de-Fonds "apolitique" selon ses créateurs

Une des salles du Musée des Civilisations de l'Islam à La Chaux-de-Fonds.
Inauguration du Musée des civilisations de l'islam à La Chaux-de-Fonds Le 12h30 / 1 min. / le 20 mai 2016
A une semaine de son inauguration, les craintes suscitées par le Musée des civilisations de l'Islam (MUCIVI) à La Chaux-de-Fonds montrent plus que jamais la nécessité de ce lieu, estiment ses créateurs.

En tant que citoyen, on a un devoir d'intégration et de participation, ainsi qu'un devoir civique contre l'intégrisme, estime son directeur scientifique Khaldoun Dia-Eddine. Pour cela "il faut se connaître soi-même, et aussi connaître l'autre": en cela, ce musée - qui se veut apolitique, consacré à la réflexion et au dialogue - peut aider, a-t-il expliqué vendredi en conférence de presse.

Différents courants de l'islam pourront être évoqués en présentant un savant ou un événement historique. Mais le musée ne prendra pas position politiquement au sujet des conflits entre certains courants, assure Khaldoun Dia-Eddine. Il ne faut pas s'attendre non plus à des commentaires négatifs ou positifs sur le groupe Etat islamique.

Pas un lieu de dogme

L'équipe qui a réalisé le musée ne voulait pas créer de crispation au sein de la population, a dit le muséologue du MUCIVI Olivier Schinz, qui travaille aussi au Musée d'ethnologie de Neuchâtel. Mais cette crispation "montre justement l'urgence d'un tel projet".

Lire aussi: "Les Chaux-de-Fonniers sont un peu naïfs sur le futur musée de l'islam"

"Ce n'est pas le lieu de fermeture que certains veulent dépeindre, mais d'ouverture. Ce n'est pas un lieu de dogme, mais de raison", dit Olivier Schinz. Et d'ajouter qu'en tant que professionnel expérimenté, il n'accepterait pas un mandat dans lequel il ne serait qu'une potiche à qui on ferait dire ce qu'il ne veut pas dire.

>> Ecouter aussi Nadia Karmous, directrice du musée, répondre aux critiques contre l'institution:

Nadia Karmous, directrice du Musée des civilisations de l'islam à La Chaux-de-Fonds.
Stefan Meyer - Keystone
Forum - Publié le 20 mai 2016

ats/kkub

Publié le 20 mai 2016 à 14:51 - Modifié le 28 mai 2016 à 15:19

Pas d'intervention des donateurs étrangers

Il n'y a aucune contrepartie pour les donateurs musulmans étrangers, ni aucune intervention de leur part dans le contenu du musée, a confirmé Nadia Karmous, directrice du musée. Ce ne sont pas des Etats, mais des personnes fortunées avec lesquelles elle s'est liée d'amitié, et qui se sont intéressées à son projet.