Publié le 18 février 2016 à 09:40

Vaste projet culturel et de loisirs musulman à La Chaux-de-Fonds

L'Institut culturel musulman de Suisse est basé à l'Avenue Léopold-Robert à La Chaux-de-Fonds.
Vaste projet culturel musulman à La Chaux-de-Fonds Le Journal du matin / 1 min. / le 18 février 2016
Un Musée des civilisations de l’Islam doit ouvrir en mai à La Chaux-de-Fonds. Le projet est porté par l'Institut culturel musulman de Suisse, qui veut aussi s'agrandir à l'Avenue Léopold-Robert.

Outre le musée, l'Institut culturel musulman de Suisse (ICMS) prévoit notamment des habitations et des surfaces commerciales ainsi qu'une salle polyvalente qui servira notamment de lieu de prière. La demande de permis de construire a été publiée dans la Feuille officielle.

Activités en lien avec l'intégration

La nouvelle construction est censée remplacer la surface grignotée dans l'actuel bâtiment par le nouveau musée et la bibliothèque. L'institut propose déjà des cours de langues, de religion, du soutien scolaire ou encore des activités culturelles, avec une volonté d'intégration. Les futurs appartements et les commerces pourront-être loués par n'importe qui, assure-t-on.

Piscine avec horaires séparés pour femmes et hommes

Une piscine privée, avec des horaires réservés aux hommes et aux femmes, verra aussi le jour. Elle sera accessible également aux non-musulmans.

Pour Théo Huguenin-Elie, chef de l'Urbanisme et président de la Ville, il n'y a rien là de problématique. "On est dans une piscine privée, donc la commune n'a pas de regard à porter ou d'avis à exprimer sur cette question-là", souligne-t-il, faisant remarquer qu'il y a aussi des horaires pour les femmes, mixtes ou pour les hommes dans d'autres lieux comme les wellness. "Donc ce qui se passe dans le lieu privé non seulement ne nous heurte pas, mais en plus ne nous regarde pas."

Théo Huguenin-Elie précise que le projet dans son ensemble s'intègre d'ailleurs pleinement dans la vision urbanistique de la ville.

Musée financé par des mécènes du Golfe

Le coût annoncé est de 22 millions de francs, financés uniquement par l'Institut culturel musulman via un prêt bancaire. L'achat du terrain et du bâtiment il y a 15 ans avait été financé par des fonds privés. Pour le futur musée, l'argent provient principalement de mécènes établis dans les pays du Golfe.

Romain Bardet/oang

Publié le 18 février 2016 à 09:40