Modifié

Le neuchâtelois Metalor soupçonné de se fournir en or illégal au Pérou

Metalor Technologies, basé à Marin (NE), est le leader mondial dans le domaine de l'or. [Sandro Campardo - KEYSTONE]
Metalor Technologies, basé à Marin (NE), est le leader mondial dans le domaine de l'or. [Sandro Campardo - KEYSTONE]
Un rapport de l'ONG Société suisse pour les peuples menacés (SPM) publié mercredi accuse le groupe industriel neuchâtelois Metalor de se fournir en or d'origine douteuse en provenance du Pérou.

L'obligation de diligence concernant les achats en or des raffineries est totalement insuffisante, constate la SPM dans son enquête qui retrace le chemin de l'or entre le Pérou et la Suisse.

Le Pérou fait partie des plus grands producteurs d'or au monde et des réseaux de crime organisé y contrôlent le commerce illégal, qui s'accompagne généralement d'autres délits (blanchiment d'argent, travail forcé, traite des êtres humains, etc).

La SPM rappelle que Metalor et la raffinerie tessinoise Pamp ont transformé de l'or du Pérou illégal par le passé.

Poursuites en cours

Des poursuites sont notamment en cours contre trois sociétés péruviennes auprès desquelles le groupe neuchâtelois continue de se fournir. Certaines ont arrêté d'exporter, mais l'or illégal continue d'être produit.

La SPM réclame des raffineries qu'elles effectuent un contrôle rigoureux du devoir de diligence et qu'elles en divulguent les résultats. L'ONG demande également des mesures aux autorités suisses.

>> Lire: Le Conseil fédéral chargé d'investiguer sur la provenance de l'or de Metalor

ats/jvia

Publié Modifié

143 tonnes d'or importé

Quelque 143 tonnes d'or en provenance du Pérou, pour une valeur de 2,6 milliards de francs, ont été importé en Suisse en 2014, selon l'Administration fédérale des douanes.

Metalor est l'un des leaders mondiaux de la branche.