Modifié

Quel avenir pour l'énergie éolienne dans le canton de Neuchâtel?

L'avenir de l'éolien soumis au vote des Neuchâtelois. [Sigi Tischler - Keystone]
L'avenir de l'éolien soumis au vote des Neuchâtelois. [Sigi Tischler - Keystone]
Un référendum obligatoire pour chaque nouvelle éolienne ou une planification cantonale sur cinq sites: les Neuchâtelois décident le 18 mai de l'orientation à donner à ce type d'énergie dans le canton.

L'initiative "Avenir des crêtes: au peuple de décider" est soumise au vote des Neuchâtelois le 18 mai. Le peuple doit choisir entre ce texte très restrictif contre les éoliennes et le contre-projet soutenu par le gouvernement.

Emmené par les milieux environnementaux (mais sans le WWF ni Greenpeace), le comité d'initiative souhaite que le peuple soit consulté par référendum avant chaque implantation d'éoliennes sur le territoire cantonal.

Le Grand Conseil a élaboré un contre-projet à ce texte, proposant de limiter à cinq le nombre de sites éoliens, avec un total de 59 mâts (voir encadré).

Paysage et énergie

Le gouvernement recommande un rejet de l'initiative et de lui préférer le contre-projet. Si l'initiative est acceptée, "on peut faire une croix sur le développement de l'éolien dans le canton", a fait savoir le conseiller d'Etat Yvan Perrin.

L'ensemble des partis politiques, Verts et UDC compris, prônent aussi une adoption du contre-projet.

Les initiants dénoncent eux l'impact très élevé des éoliennes sur la nature et le paysage du Jura neuchâtelois et "lancent un appel aux citoyens à ne pas sacrifier leur précieux patrimoine naturel dans la précipitation du tournant énergétique".

boi

Publié Modifié

59 mâts sur 5 sites

Les 59 éoliennes prévues dans le contre-projet prendraient place sur cinq sites en cas de oui.

Il s'agit de Mont des Verrières/Montagne de Buttes (20 engins), Mont de Boveresse (18), Crêt-Meuron/Tête de Ran (7), Mont-Perreux/Le Gurnigel (10) et La Joux-du-Plâne (4).