Modifié le 20 octobre 2012

Le PBD d'Eveline Widmer-Schlumpf s'étend en Suisse romande

Eveline Widmer-Schlumpf lors de l'assemblée des délégués du PBD à Neuchatel.
Eveline Widmer-Schlumpf lors de l'assemblée des délégués du PBD à Neuchatel. [Jean-Christophe Bott - ]
Le Parti bourgeois démocratique (PBD) sera bientôt présent dans tous les cantons romands à l'exception du Jura. La création d'une section genevoise en février prochain a été annoncée samedi lors d'une assemblée des délégués à Neuchâtel. L'objectif est de pouvoir se positionner dès les élections cantonales d'octobre 2013.

Eveline Widmer-Schlumpf s'est réjouie de la "romandisation" du Parti bourgeois-démocratique (PBD) samedi à l'occasion de l'assemblée des délégués de son parti à Neuchâtel. Le PBD a profité de cette étape romande pour présenter sa section genevoise, en cours de création.

Le PBD genevois sera porté sur les fonts baptismaux le 13 février prochain en présence d'Eveline Widmer-Schlumpf, a déclaré Charles Piguet au nom du comité de fondation. Il ne restera alors que le Jura, en Suisse romande, où le PBD ne sera pas encore présent. Fort de 7000 membres et en place pour l'heure dans 16 cantons, le PBD se dote aussi d'une véritable section de jeunes.

Place financière au menu

En ouvrant l'assemblée devant une centaine de délégués, le président du PBD Martin Landolt a passé en revue les chevaux de bataille de son parti. Le conseiller national glaronnais a plaidé pour une "coopération constructive".

L'avenir de la place financière a aussi occupé les débats. Qualité, stabilité et intégrité sont les principes retenus par le Conseil fédéral pour assurer cet avenir. La présidente de la Confédération Eveline Widmer-Schlumpf a expliquée qu'il est important que le gouvernement assure des règles de fonctionnement de la place financière adaptées au marché et à l'environnement international. Elle a évoqué à ce sujet la nécessité de parvenir à un consensus sur la définition de la fraude fiscale.

La conseillère fédérale a renouvelé son espoir de voir entrer en vigueur d'un seul coup les accords fiscaux conclus avec la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, l'Autriche et l'Allemagne. Elle a rappelé néanmoins que l'accord du parlement allemand n'était pas acquis.

agences/cab

Publié le 20 octobre 2012 - Modifié le 20 octobre 2012

Mot d'ordre pour la votation du 25 novembre

Les délégués du PBD présents à Neuchâtel ont approuvé par ailleurs, à la majorité évidente, la révision de la loi sur les épizooties.

Le nouveau dispositif législatif sera soumis à la votation fédérale du 25 novembre, à la suite d'un referendum lancé par le milieu naturopathe.

Le PBD est né en 2008 de la scission de l'UDC lorsque ce dernier a exclu de ses rangs la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf, élue à la place de Christoph Blocher.