Modifié

Sursis concordataire de six mois pour la raffinerie de Cressier

La raffinerie Pétroplus de Cressier. [Sandro Campardo / Keystone]
La raffinerie Pétroplus de Cressier. [Sandro Campardo / Keystone]
Après Petroplus Holdings, la raffinerie de Cressier (NE) vient d'obtenir à son tour un sursis concordataire de six mois.

Petroplus Cressier obtient un sursis concordataire de 6 mois: le tribunal régional à Boudry (NE) l'a accordé vendredi à Petroplus Refining Cressier SA, société propriétaire et exploitante de la raffinerie.


Le rapport des commissaires au sursis provisoire et les explications fournies par ces mêmes commissaires en audience permettent de qualifier de sérieuses les chances d'aboutir du concordat envisagé par la société, a indiqué le juge en charge du dossier Yves Fiorellino.


Intérêt général et intérêt social

Selon le juge, la poursuite d'une activité de veille, à la raffinerie, dans la perspective d'une probable prochaine vente des actifs de la société, se justifie. Les ressources nécessaires au maintien de cette activité lui apparaissent en l'état disponibles.


L'intérêt général à préserver les chances d'une reprise de l'activité industrielle de la raffinerie de Cressier et l'intérêt social au maintien des emplois ont été également pris en compte au moment de statuer.


Petroplus à Cressier était au bénéfice d'un sursis provisoire de deux mois depuis le 31 janvier. Le site est à l'arrêt depuis la mi-janvier. Quelque 260 employés sont concernés.


ats/pym


Publié Modifié