Modifié

Un nouveau salon de l'horlogerie annoncé à Neuchâtel cet automne

Capture d'écran de la vidéo diffusée par les organisateurs d'Imagination. [www.imagination.swiss/]
"Imagination", un nouveau salon d’horlogerie en septembre à Neuchâtel / Le 12h30 / 2 min. / le 15 mai 2021
Le premier salon international d’horlogerie depuis le début de la pandémie pourrait bien se tenir à Neuchâtel. Une centaine de marques sont attendues au mois de septembre au bord du lac pour ce nouveau rendez-vous baptisé Imagination.

Berceau de l'horlogerie, l'Arc jurassien est à la pointe en matière de fabrication des montres, des horloges et des mouvements. Et alors que les grands salons du secteur avaient auparavant lieu à Bâle ou Genève, la pandémie est passée par là et redonner de la visibilité à toute cette région fait sens.

Les contours de la manifestation sont encore un peu flous, selon Arcinfo, qui révèle l'information samedi, mais Neuchâtel devrait accueillir ce nouveau salon du 1er au 6 septembre aux abords de l’hôtel Beaulac, tout près du Musée d’art et d’histoire. Ce projet est mis sur pied par Swiss Creative Events, qui dit avoir bénéficié d’un accueil réactif de la ville de Neuchâtel. Un site internet et une page Instagram ont déjà été créés, avec une vidéo présentant le site de la manifestation.

>> Voir la vidéo de présentation:

Pas forcément pour les poids lourds du secteur

Toujours selon le journal neuchâtelois, ce salon serait destiné aux marques qui, jusqu’en 2019, peinaient à coller au train des grandes entreprises horlogères de Baselworld, alors rendez-vous incontournable du secteur. Carlo E. Naldi, fondateur du Swiss Creative Events, indique dans Arcinfo qu’Imagination est dédié aux montres, aux instruments d’écriture, aux bijoux et aux pierres précieuses. Pas forcément aux poids lourds du secteur, mais aux "milliers de personnes qui animent le monde horloger au quotidien".

Interrogé samedi dans le 12h30 de la RTS, Didier Boillat, nouveau conseiller communal en charge notamment du développement technologique et de l’agglomération, se réjouit de cette nouvelle, estimant que ce salon va "mettre en valeur la ville, le lac, l'environnement, mais il faut voir au-delà, c'est une opportunité pour toutes les entreprises, pour la formation, pour la culture". Pour l'élu, des synergies pourront émerger, mais "c'est à l'organisateur de voir comment il va les créer".

Une opportunité pour toute la région

Aussi questionné dans Arcinfo, Didier Boillat ajoute que différents services ont été consultés "pour régler les questions d’accès au domaine public et d’emplacement des infrastructures". Et concernant la situation sanitaire, il précise que les plans de protection seront mis en place, tout en espérant que d'ici là tout pourra se faire plus facilement.

Le conseiller communal estime aussi qu'Imagination "va rebooster toute l'économie de proximité de la ville, du canton et même autour, du côté de Bienne et d'Yverdon". Ce salon tombe au bon moment pour toute la région, et en premier lieu pour les hôteliers et les restaurateurs, alors que la pandémie semble s’éloigner.

Gaël Klein et Frédéric Boillat

Publié Modifié