Modifié

Cure de jouvence pour la station d'épuration de Neuchâtel

Une maquette de la station d'épuration de Neuchâtel après sa cure de jouvence. [Ville de Neuchâtel]
Cure de jouvence pour la station d'épuration de Neuchâtel - Interview de Mauro Moruzzi / La Matinale / 1 min. / le 23 avril 2021
La station d’épuration de Neuchâtel se prépare à une métamorphose complète. Quelque 58 millions de francs seront investis ces quatre prochaines années par la Ville et par le fournisseur Viteos, pour passer d'une "simple" centrale de traitement à un centre de valorisation des énergies renouvelables.

Les coûts seront partagés à hauteur de 44 millions pour la Ville et 14 millions pour l'exploitant. A l’issue des travaux en 2025, le site traitera encore plus finement les eaux usées et notamment les micropolluants et l’azote.

Parmi les plus "innovantes"

"Ce projet va confirmer la station d’épuration de Neuchâtel parmi les plus innovantes de Suisse", a déclaré jeudi le conseiller communal de Neuchâtel Mauro Moruzzi. Il va sensiblement améliorer la qualité de l’épuration des eaux usées, mais "constitue en soi un projet-modèle dans le cadre de la transition énergétique et de la neutralité carbone à l’échelle de notre région".

Le biogaz actuel, qui résulte de la valorisation des boues digérées in situ, sera stocké la journée, pendant que des panneaux solaires photovoltaïques alimenteront la Step en autosuffisance. Le soir, le biogaz prendra le relais, a ajouté Antoine Benacloche, ingénieur communal.

La station d'épuration de Neuchâtel.  [Ville de Neuchâtel]La station d'épuration de Neuchâtel. [Ville de Neuchâtel]Un couvert photovoltaïque de 4300 m2 produira de l’énergie tout en servant de canopée protectrice pour les bassins ouverts, les préservant de la prolifération des algues et des effets agressifs des UV. L’énergie solaire sera également valorisée au niveau des façades particulièrement bien exposées.

Chaleur récupérée

Le fournisseur d'eau et d'électricité neuchâtelois Viteos va aussi construire une pompe à chaleur en bordure du site. Cette installation a pour objectif de récupérer les importants dégagements de chaleur de la Step pour les réinjecter sous forme d’énergie renouvelable dans le réseau de chauffage à distance (CAD).

"Nous utilisons une énergie qui serait perdue autrement et qui permettra de réduire de 40% les émissions de CO2 sur le CAD de Neuchâtel," a noté Daniel Pheulpin, directeur général de Viteos. L'eau qui sera rejetée dans le lac sera aussi plus froide de 5 degrés, ce qui va participer à protéger l'écosystème.

Un pavillon en forme de galet sera construit pour servir d'accueil au public et de local pour les collaborateurs. A l’heure actuelle, la Step reçoit environ 600 élèves et visiteurs par an. Les travaux de transformation de la centrale vont commencer d'ici à quelques semaines.

ats/jfe

Publié Modifié