Publié

L'eau a cessé de couler au Saut-du-Doubs en raison de la sécheresse

Le Saut-du-Doubs en temps normal, avec la chute de 27 mètres. [Arnaud 25 - CC-BY-SA]
L'eau a cessé de couler au Saut-du-Doubs en raison de la sécheresse / Le Journal horaire / 24 sec. / le 12 août 2020
La chute d'eau du Saut-du-Doubs, haute de 27 mètres en temps normal, ne coule plus depuis mardi, en raison de la sécheresse, selon le site français Météo franc-comtoise. La navigation sur le Lac des Brenets (NE), en revanche, se poursuit.

La chute du Saut-du-Doubs a disparu faute de pluie. [Météo Franc-comptoise - Facebook]La chute du Saut-du-Doubs a disparu faute de pluie. [Météo Franc-comptoise - Facebook]Selon Météo franc-comtoise, l'eau s'est arrêtée de cette année dix jours plus tôt qu'en 2018, à cet endroit prisé des touristes.

"On continue à avoir pas mal de monde mais on prévient nos clients que la chute du Saut-du-Doubs ne coule plus", précise Emily Durig de la Navigation sur le Lac des Brenets (NLB).

La compagnie estime qu'elle pourrait avoir des problèmes dans environ trois semaines s'il ne pleut pas. En septembre 2018, la rivière franco-suisse avait complètement disparu aux Brenets en raison de la sécheresse.

Navigation interdite dans le Jura

Si la navigation est toujours possible du côté neuchâtelois de la rivière, elle est interdite depuis plusieurs jours sur la partie jurassienne en raison du faible débit de la rivière.

Les autorités du canton ont pris cette mesure pour permettre de préserver les conditions de vie de la faune aquatique menacée par les températures élevées de l'eau. Le débit du Doubs est passé sous la barre des 6 m3 à la seconde, le seuil pour que la navigation soit autorisée. Il était de 5,67 m3/s selon les données publiées lundi sur le site de l'Office de l'environnement.

Lorsque les conditions le permettent, seuls les kayaks et les canoës sont autorisés sur le Doubs. En revanche, le rafting et le paddle y sont strictement interdits.

ats/oang

Publié