Publié

Les maux de dos touchent de plus en plus la population suisse

Le mal de dos est en progression. Il concerne aujourd'hui un Suisse sur deux. [RTS]
Le mal de dos est en progression. Il concerne aujourd'hui un Suisse sur deux. / 19h30 / 2 min. / le 4 août 2020
Selon une enquête de la Ligue suisse contre le rhumatisme, les maux de dos se font de plus en plus récurrents dans la population suisse. Plus de mille personnes ont été interrogées et 50% d'entre elles ont déclaré avoir des douleurs dorsales au moins plusieurs fois par mois.

La moitié des Suisses souffrent de maux de dos plusieurs fois par semaine ou par mois: c'est le constat d'un rapport publié par la Ligue suisse contre le rhumatisme. Il a été réalisé sur un échantillon de 1041 personnes. Cette recherche intervient neuf ans après une étude similaire.

En 2011, 39% des personnes interrogées déclaraient avoir mal au dos plusieurs fois par semaine ou par mois. Un chiffre qui a grimpé à 50% en 2020. À noter que la part des personnes n'ayant jamais souffert du dos a de son côté baissé de 7% à 2%.

"Dans la majorité des cas, ce n'est pas grave et ça passe après trois à cinq jours. Toutefois, il faut rester vigilants et être attentifs aux signes pour éviter que cela ne devienne chronique", prévient Valérie Krafft, directrice de la ligue suisse contre le rhumatisme.

Cette augmentation des maux de dos se confirme également avec le nombre de consultations, comme le fait remarquer Thibault Rebillard, chiropraticien à Neuchâtel: "Les rendez-vous pour des problèmes dorsaux sont de plus en plus fréquents. C'est un problème multigénérationnel. Il concerne tout le monde."

Ce dernier estime que cette hausse de patients est certainement due à un changement au niveau des moeurs: "L'augmentation peut provenir d'un facteur sociétal. Les gens font de plus en plus attention à eux et consultent plus facilement qu'avant. Il existe également un facteur professionnel. Les conditions de travail ne sont pas toujours adaptées. Les employeurs demandent toujours plus aux salariés. Ceux-ci peuvent avoir peur de l'arrêt de travail et décident donc d'aller voir un médecin."

Les femmes plus impactées

Le rapport montre que les personnes du sexe féminin sont plus confrontées à des douleurs dorsales que la gent masculine. En effet, 28% des femmes interrogées souffrent de ce mal plusieurs fois par semaine, contre seulement 16% des hommes. L'étude de la Ligue suisse contre le rhumatisme ne permet actuellement pas de déterminer catégoriquement ce qui explique cette différence. La grossesse pourrait notamment en être un facteur déterminant.

Si l'activité physique est souvent le premier message préventif pour combattre le mal de dos, force est de constater que les chiffres montrent que les plus jeunes sont plus frappés par des douleurs que les plus âgés. Ainsi, les plus de 65 ans ne sont que 34% à avoir indiqué souffrir du dos plusieurs par semaine ou par mois, contrairement à 52% des 30-49 ans et 57% des 16-29 ans interrogés.

Cette tendance peut notamment s'expliquer pas des stations assises prolongées - situation fréquente pour la population active dans son lieu de travail - qu'une activité sportive régulière ne peut pas forcément compenser.

>> Valérie Krafft, directrice de la Ligue suisse contre le rhumatisme, revient sur les résultats du rapport sur le mal de dos:

L'interview de Valérie Krafft [RTS]
L'interview de Valérie Krafft / L'actu en vidéo / 1 min. / le 30 juillet 2020

>> Regarder les conseils du docteur Isabelle Gabellon dans le 19h30:

Maux de dos en augmentation: les conseils du Dr. Isabelle Gabellon. [RTS]
Maux de dos en augmentation: les conseils du Dr. Isabelle Gabellon. / 19h30 / 2 min. / le 4 août 2020

Reportage TV: Elodie Botteron
Adaptation web: Florian Charlet

Publié