Modifié

Après Vaud et Genève, Neuchâtel s'attaque aux primes maladie

Offensive des cantons romands pour une meilleure gestion des primes d'assurance maladie et des coûts de la santé. [RTS]
Offensive des cantons romands pour une meilleure gestion des primes d'assurance maladie et des coûts de la santé. / 19h30 / 2 min. / le 22 janvier 2020
A Neuchâtel, le Conseil d'Etat demande aux députés de soumettre trois initiatives cantonales auprès de l'Assemblée fédérale afin d'améliorer la transparence autour des primes maladie. Le canton emboîte le pas au Tessin et à Vaud et Genève.

Les cantons latins veulent retrouver une véritable marge de manoeuvre en matière d’assurances maladie. Las d’exprimer chacun dans leur coin leur insatisfaction sur le manque de transparence autour des primes ou l'absence de nouvelles contraintes pour les assureurs, ils ont décidé de s’unir pour se faire entendre à Berne en déposant trois initiatives cantonales.

>> Lire aussi: Vaud et Genève passent à l'offensive dans le domaine des primes maladie

Le Conseil d’Etat neuchâtelois va donc soumettre prochainement ces trois textes au Grand Conseil. A l’instar du Tessin, de Vaud et Genève, la première initiative veut obliger les caisses à rembourser les assurés lorsqu'ils ont payé des primes trop élevées, alors que la deuxième fixe un plafond pour les réserves des caisses maladie. Enfin, la troisième réclame à la Confédération plus de transparence, les cantons dénonçant un manque d’information de la part de l'Office fédéral de la santé publique.

D'autres cantons intéressés

Pour le ministre neuchâtelois en charge de l'économie Jean-Nat Karakash, ces propositions sont raisonnables. "Si elles sont refusées, c'est qu'il n'y a aucune volonté, et même un mépris affiché des Chambres fédérales envers le rôle que les cantons doivent jouer", explique-t-il au micro de RTSinfo. "Mais je pense que la majorité des parlementaires souhaitent une meilleure transparence sur l'évolution du système de l'assurance maladie et qu'ils prendront donc en compte ces propositions cantonales."

La démarche gagne du terrain. Les cantons du Valais, du Jura et de Fribourg pourraient déposer prochainement les mêmes textes auprès de l'Assemblée fédérale.

Deborah Sohlbank/ani

Publié Modifié