Modifié le 21 janvier 2020 à 14:28

Attendu depuis Expo.02, le projet des Jeunes-Rives à Neuchâtel enfin connu

Neuchâtel: projet de réaménagement des Jeunes Rives, un parc urbain sur l'ancien site d'Expo.02.
Neuchâtel: projet de réaménagement des Jeunes rives, un parc urbain sur l'ancien site d'Expo.02. 12h45 / 1 min. / le 21 janvier 2020
La Municipalité de Neuchâtel a dévoilé mardi son projet de réaménagement des Jeunes-Rives. Entre la vieille ville et l'université, un nouveau parc fera place à davantage de vert et moins de béton.

La magie va renaître sur les rives neuchâteloises, promet la Ville, dix-huit ans après les installations d'Expo.02. Déjà très apprécié des Neuchâtelois, le quartier conservera ses arbres et son gazon, pas question de densifier l'espace de 70'000 m2.

Le parking de 300 places sera supprimé et remplacé par une grande aire de jeux, alors qu'un stationnement pour vélos fera face au Musée d'art et d'histoire. Les amateurs de soleil pourront se prélasser sur une plage deux fois plus longue, et quelques pontons faciliteront l'accès à l'eau. A l'est du parc, un café-bain et sa terrasse accueilleront même un sauna.

Festi'neuch pas affecté

L'exécutif prévoit une enveloppe de 26,6 millions de francs pour le chantier, avec quelques variantes de budget proposées au Conseil général.

La première phase du projet, la plus proche du lac, devrait voir le jour en 2023, si le législatif adopte le rapport en consultation jusqu’au 14 février. Les travaux seront réalisés hors de la saison estivale pour ne pas affecter la baignade et les manifestations culturelles comme le très populaire Festi'neuch.

Etienne Kocher/ats/ani

Publié le 21 janvier 2020 à 14:13 - Modifié le 21 janvier 2020 à 14:28

Critiquée, la conseillère communale Christine Gaillard se défend

L'élue verte de la ville de Neuchâtel s'étonne de la virulence des critiques formulées la semaine dernière à son encontre concernant sa gestion du Département de l'urbanisme. Elle admet avoir demandé l'aide de ses collègues pour piloter le réaménagement de certains quartiers, mais se défend d'une quelconque faiblesse.

"Je gère des dossiers qui, par définition, nécessitent les compétences des autres services", rappelle la municipale au micro de RTSinfo. Par exemple, "pour les Jeunes-Rives, on a besoin des Infrastructures, des Parcs et Promenades, de la Culture et du Sport. C'est moi qui demande de gérer ça ensemble, c'est extrêmement important de partager la responsabilité." Christine Gaillard précise aussi que le Service des bâtiments est en reconstruction après des dysfonctionnements passés.

>> Le sujet de La Matinale: