Modifié le 18 décembre 2019 à 14:36

L'anneau d'athlétisme de Colombier victime d'un gestionnaire indélicat

Un ancien gestionnaire de l'anneau d'athlétisme de Colombier a détourné des fonds.
Un ancien gestionnaire de l'anneau d'athlétisme de Colombier a détourné de l'argent 12h45 / 1 min. / le 18 décembre 2019
Entre 100'000 et 200'000 francs ont été détourné au Syndicat intercommunal de l’anneau d’athlétisme du Littoral neuchâtelois, à Colombier. L’auteur des faits était aussi l'administrateur de la commune de Hauterive. Il s’est dénoncé à la justice.

Il est passé pendant plusieurs années entre les mailles du filet, mais c’est une fausse facture, découverte en avril dernier, qui aura fini par le trahir: l’ancien gestionnaire de cette infrastructure d’athlétisme neuchâteloise a détourné des dizaines de milliers de francs.

L'auteur a reconnu les faits et déjà remboursé 90'000 francs au Syndicat intercommunal de l’anneau d’athlétisme du Littoral neuchâtelois (Siaaln). Mais ce n’est peut-être que la face émergée de l’iceberg.

L’enquête pourrait révéler que la somme est plus importante puisque l’audit a révélé d’autres factures douteuses que ce soit en 2017, en 2018 ou cette année.

Le préjudice serait à peu près deux fois plus important que la somme remboursée.

Coup dur

Cela faisait près de 30 ans que l’homme travaillait à la gestion de l’installation d’athlétisme. Un coup dur pour l’équipe et son président, Jean-Michel Buschini: "D’un point de vue humain, ça été assez difficile. Je ne vous cacherai pas que j’ai passé quelques nuits difficiles", déplore-t-il avant d'ajouter: "C’était un sentiment de trahison assez important puisqu'on travaillait en confiance avec cette personne qui a chaque fois nous expliquait la raison d’une nouvelle facture, nous étions tout à fait en confiance avec elle."

L’homme était également l’administrateur de la commune de Hauterive - où aucun abus n’a été révélé jusqu'ici. Il a démissionné de toutes ses fonctions, et l’affaire est désormais entre les mains de la justice neuchâteloise.

Laetitia Wider/pym

Publié le 18 décembre 2019 à 14:29 - Modifié le 18 décembre 2019 à 14:36