Publié le 10 septembre 2019 à 14:50

La ville de Neuchâtel réduira le trafic automobile privé de 5% par an

La ville de Neuchâtel entend réduire le trafic routier de 5% par an
La ville de Neuchâtel entend réduire le trafic routier de 5% par an 12h45 / 1 min. / le 10 septembre 2019
Le Conseil communal de Neuchâtel a accepté lundi une motion visant à réduire chaque année de 5% le trafic motorisé individuel sur son territoire. La mesure sera effective dès 2020 et jusqu'en 2035.

Pour atteindre les objectifs d’une société à 2000 watts d'ici 2050, un rapport du législatif communal préconise une réduction des carburants. A Neuchâtel, 62% des personnes actives se rendent à leur travail en voitures. Diminuer chaque année de 5% le trafic d’automobile privé permettrait de le diviser par deux d’ici 2035.

En contrepartie, le rapport recommande de doubler les trajets en transports publics et de multiplier par six les déplacements à vélo.

Actions à déterminer

Les PLR proposaient de renoncer à chiffrer les objectifs mais leur amendement n'a pas été retenu. "Si c’était le Conseil communal qui avait toutes les cartes en main pour choisir quels objectifs il voulait fixer, on pourrait certainement aller à plus que 5% dans certains quartiers", souligne au 12h45 Jérôme Bueche, conseiller général Neuchâtel PLR.

Le groupe PopVertSol aurait quant à lui préféré détailler les mesures. "Malheureusement nous n’avons pas trouvé une majorité pour avoir un instrument politique bien plus contraignant", explique Jacqueline Oggier Dudan, conseillère générale Les Verts.

Le Conseil communal doit désormais étudier les actions nécessaires pour favoriser la mobilité douce. Les incitations devront également viser le trafic de transit y compris celui qui passe par les autoroutes. Une circulation sur laquelle le législatif n’a que peu d’influence.

Théo Jeannet et Miroslav Mares

Publié le 10 septembre 2019 à 14:50