Modifié le 04 septembre 2019 à 07:57

Les cours pour propriétaires de chiens seront réintroduits à Neuchâtel

Réintroduction des cours pour les propriétaires de chiens
Réintroduction des cours pour les propriétaires de chiens 19h30 / 2 min. / le 03 septembre 2019
Le Grand Conseil neuchâtelois a décidé mardi de réintroduire les cours d'éducation canine, mais uniquement pour les nouveaux propriétaires de chiens. Les cours étaient devenus facultatifs en 2017 dans toute la Suisse.

Le député socialiste Baptiste Hurni voulait réintroduire des cours obligatoires pour tous les maîtres de nouveaux chiens afin de diminuer les morsures. Le gouvernement a lui proposé d'imposer uniquement des cours pour les personnes qui ne détiennent pas de chiens.

"Certaines personnes ont eu un chien toute leur vie et cela pourrait être difficile pour elles, notamment pour les plus âgées, de devoir suivre un cours", a expliqué Laurent Favre. Le conseiller d'Etat a convaincu le plénum.

Eviter des lourdeurs administratives

Le conseiller d'Etat a rappelé que le nombre de morsures est resté stable à environ 60-70 par an lorsque les cours étaient obligatoires. Il craignait que des cours obligatoires pour tous les propriétaires n'engendrent "une lourdeur administrative, une dépense pour l'Etat et une dépense pour les propriétaires de chiens, sans que les résultats n'évoluent à la baisse".

Au niveau des chiens dangereux, le Conseil d'Etat a aussi rappelé qu'il veut "une politique sérieuse, équilibrée et basée aussi bien sur la répression que sur la prévention". Il ne veut pas d'une répression "à la tête du client", basée sur une liste de races interdites ou soumises à autorisation, mais il favorise une répression à l'encontre des individus ou des lignées problématiques.

Les cas de morsures ont tendance à augmenter

Ce débat sur les cours d'éducation canine a lieu à Neuchâtel, alors que les cas de morsures ont tendance à augmenter, selon des chiffres récoltés par la RTS. Sur les cinq cantons qui ont répondu aux sollicitations (Berne, Fribourg, Genève, Vaud et Neuchâtel), il apparaît que les cas des morsures sont passés de 1695 en 2014 à 1959 en 2018, soit une augmentation globale de 16%.

Dans le détail, si le nombre de morsures demeure effectivement plus ou moins stable à Neuchâtel (70 morsures en 2014, 56 en 2016, 72 en 2017) et dans le canton de Vaud (394 morsures en 2014, 385 en 2018), il augmente sensiblement à Genève (224 morsures en 2014, 320 en 2018), à Berne (920 en 2014, 1063 en 2018) et à Fribourg (77 en 2017, 119 en 2018).

Certains spécialistes précisent toutefois que l'évolution de ces chiffres dépend notamment de la météo: si le soleil est présent, les morsures sont plus nombreuses. Et aussi de la discipline du corps médical pour référencer les morsures et les annoncer au service cantonal.

Pour Olivier Glardon, président de la Société des vétérinaires suisses, c'est davantage la qualité de vie des chiens, de leurs propriétaires et au-delà, de leurs voisins qui peut se trouver améliorée par ces cours  que la problématique des morsures.

Vote attendu en Valais

En Suisse romande, seul le canton de Vaud a maintenu des formations obligatoires après la décision de la Confédération de les abandonner, mais uniquement pour les détenteurs de chiens listés. Et dans plusieurs cantons, les vétérinaires et les associations cynologiques se mobilisent en faveur de leur réintroduction.

Pour Jean-Jacques Junod, président de la société cynologique de Neuchâtel, il est important de sensibiliser les futurs propriétaires de chiens, car "un animal peut être une arme. Donc, les gens doivent quand même savoir manier une arme".

La semaine prochaine, ce sera au tour du Grand Conseil valaisan de proposer la réintroduction de ces cours, destinés uniquement aux nouveaux propriétaires. Le projet devrait également passer la rampe et en cas d’acceptation, le Valais serait le premier canton romand à réintroduire cette obligation, normalement en 2020.

>> L'interview du vétérinaire cantonal valaisan Eric Kirchmeier:

L'interview du vétérinaire cantonal valaisan Eric Kirchmeier
L'actu en vidéo - Publié le 03 septembre 2019

boi avec Miroslav Mares et ats

Publié le 03 septembre 2019 à 20:30 - Modifié le 04 septembre 2019 à 07:57