Modifié le 23 juin 2019 à 21:48

Les travaux de déblaiement se poursuivent dans le Val-de-Ruz (NE)

Au lendemain de l'orage violent qui a frappé le Val-de-Ruz, l'heure est au bilan et à la solidarité
Au lendemain de l'orage violent qui a frappé le Val-de-Ruz, l'heure est au bilan et à la solidarité 19h30 / 2 min. / le 23 juin 2019
Après les violents orages qui ont frappé le Val-de-Ruz (NE) dans la nuit de vendredi à samedi, les travaux de déblaiement se poursuivaient dimanche. Plusieurs immeubles étaient toujours privés d'électricité. Les dommages se chiffrent en millions de francs.

La nappe phréatique reste très haute, indique dimanche la responsable communale de crise Anne-Christine Pellissier. Malgré les pompages, certains sous-sols sont toujours inondés. "Cette nuit, nous avons pompé un million de litres d'eau à un endroit. Et ce matin, les caves étaient de nouveau remplies."

Deux immeubles d'une vingtaine de logements restent ainsi sans électricité, parce que leurs tableaux électriques se situent dans des pièces inondées. Leurs habitants devront être relogés, informe la conseillère communale, actuellement sur place pour recenser les différents problèmes auxquels la population doit faire face.

Vague de solidarité

D'autres bâtiments sont privés de chauffage, et donc d'eau chaude, pour les mêmes raisons. Les douches de la salle de gymnastique ont été mises à disposition des citoyens.

Mais il y a aussi une grande vague de solidarité, confie Anne-Christine Pellissier. Des voisins ont ouvert les portes de leurs salles de bain, proposé de laver le linge sale ou encore d'aider à déblayer les édifices encombrés.

Autre bonne nouvelle: la femme grièvement blessée est désormais sortie d'affaire. Son pronostic vital n'est plus engagé. Au total, les intempéries avaient fait 4 blessés.

Route toujours fermée

Difficile d'estimer combien de temps sera encore nécessaire pour déblayer les maisons et les villages touchés. Les cours d'eau sont rentrés dans leurs lits, mais la boue est encore présente dans de nombreux endroits.

La route principale entre Villiers et St-Imier (BE) reste elle fermée pour une durée indéterminée. L'axe est détruit par endroits et sa reconstruction prendra du temps.

>> Revoir le sujet du 19h30 de samedi:

Les habitants du Val-de-Ruz sont sous le choc au lendemain de l'orage dévastateur qui a frappé la région
19h30 - Publié le 22 juin 2019

ats/lan

Publié le 23 juin 2019 à 16:24 - Modifié le 23 juin 2019 à 21:48

Des millions de francs de dommages

Les dommages devraient se chiffrer en millions de francs, selon la Mobilière, qui assure 40% des ménages de Dombresson et Villiers.

L'assureur a dépêché un inspecteur des sinistres sur place dès samedi. Il indique par ailleurs avoir déjà reçu une centaine de déclarations de sinistre dans un communiqué publié dimanche.

Faire bouillir l'eau

Même s'il ne devrait pas y avoir de risques, la conseillère communale en charge de la crise, Anne-Christine Pellissier, recommande de continuer à faire bouillir l'eau avant de la consommer.

De l'eau en bouteille est également distribuée aux personnes privées d'électricité.

La conseillère communale rappelle également que ligne téléphonique d'urgence est toujours active. Les habitants peuvent y annoncer leurs problèmes et demander de l'aide par ce biais.