Modifié

Mettre des livres dans les mains des bébés pour prévenir l'illettrisme

Pour prévenir l'illettrisme ou les difficultés de lecture, un éveil à la lecture peut se faire dès la naissance. [RTS]
Pour prévenir l'illettrisme ou les difficultés de lecture, un éveil à la lecture peut se faire dès la naissance. / 19h30 / 2 min. / le 22 mai 2019
Pour prévenir l'illettrisme ou les difficulté de lecture plus tard, plusieurs projets d'éveil à la lecture dès la naissance sont menés en Suisse romande. Reportage dans le canton de Neuchâtel.

En Suisse, à la fin de sa scolarité obligatoire, un élève sur six a des compétences en lecture insuffisantes, selon des enquêtes PISA. Quelque 800'000 adultes, soit 16% des 16 à 65 ans, sont incapables de lire et comprendre un texte simple. Alors, la prévention s'organise dès le plus jeune âge.

Ainsi une fois par mois, la bibliothèque de la commune de La Tène (NE) ouvre grand ses livres aux tout-petits. Avec la présence sécurisante de papa ou maman, les enfants peuvent toucher et farfouiller, même dans les ouvrages pour les plus grands.

Surtout, les livres doivent devenir leurs amis, explique dans le 19h30 Loreto Núñez, directrice romande de l'Institut suisse Jeunesse et Médias, co-initiateur du projet: "Les enfants vont toucher l'objet, le mettre à la bouche. Cela prépare le terrain pour qu'après, l'enfant à l'école ait vraiment le plaisir de lire."

"Des petites entrées en matière"

Cette bibliothèque participe à la campagne nationale "Né pour lire", lancée en 2008 et soutenue par la Confédération.

D'autres actions sont menées: depuis un an, la crèche Haut comme trois pommes à St-Blaise (NE) propose un atelier-livres, "le nid de livres", soutenu par le canton.

Pour Melinda Vernez, de l'association Prévention de l'illettrisme au préscolaire (PIP), "un enfant à qui on aura raconté des histoires aura un vocabulaire beaucoup plus riche. L'idée n'est pas de lui apprendre à lire avant d'entrer à l'école. C'est plutôt des petites entrées en matière". Ces projets lectures peuvent se poursuivre à la maison.

Notre grand format sur l'illettrisme en Suisse

Julien Guillaume

Publié Modifié

Deuxième Journée suisse de la lecture à voix haute

Mercredi se déroule la deuxième Journée suisse de la lecture à voix haute.


Près de 400 événements sont organisés à travers tout le pays.

Les enfants sont invités à lire ou se faire lire des histoires. L'occasion de montrer que pour l'enfant, la lecture à voix haute n'est pas seulement source de plaisir et de partage, mais aide aussi à son développement.