Modifié le 12 février 2019 à 20:46

Le Neuchâtelois Raymond Clottu ne se représentera pas au Conseil national

Alors que l'UDC Raymond Clottu ne briguera pas un nouveau mandat au Conseil national, Yvan Perrin annonce son retour
Alors que l'UDC Raymond Clottu ne briguera pas un nouveau mandat au Conseil national, Yvan Perrin annonce son retour 19h30 / 3 min. / le 12 février 2019
Raymond Clottu renonce à solliciter le renouvellement de son siège de conseiller national lors des élections fédérales d'octobre. L'habitant de la Brévine dit partir sans contentieux avec l'UDC neuchâteloise. Yvan Perrin est candidat.

"Ce n'est pas une bonne nouvelle", a indiqué mardi devant la presse à Couvet (NE) Walter Willener, président de l'UDC neuchâteloise, en évoquant le renoncement de Raymond Clottu. "Il faut aller de l'avant en présentant une liste suffisamment forte pour conserver le siège au Conseil national".

Raymond Clottu, qui siège désormais en indépendant à Berne, après avoir commencé sous les couleurs de l'UDC, aura passé six ans au Conseil national. La conférence de presse a marqué en revanche le retour d'Yvan Perrin.

Le citoyen de la Côte-aux-Fées se présentera sur la liste pour le Conseil national. Il a déjà siégé à Berne et occupé de manière éphémère un siège au Conseil d'Etat neuchâtelois.

>> L'interview d'Yvan Perrin dans Forum:

Yvan Perrin veut faire son retour sous la Coupole.
Patrick Huerlimann - Keystone
Forum - Publié le 12 février 2019

Assemblée générale en mars

L'assemblée générale du parti désignera officiellement les candidats le 13 mars. "Il y aura une candidature au Conseil des Etats", a dit Walter Willener, mais son nom sera divulgué ultérieurement.

Raymond Clottu avait été exclu en avril 2017 de l'UDC neuchâteloise pour ne pas s'être acquitté de ses cotisations - 5000 francs par an - et pour avoir critiqué la direction du parti. Le conseiller national avait choisi de suspendre le versement de ses cotisations, car il estimait que la situation financière du parti devait être éclaircie.

L'élu de La Brévine avait déjà démissionné en janvier 2016 du comité directeur de l'UDC neuchâteloise, jugeant précipité le retour d'Yvan Perrin à la présidence du parti.

Les précisions de Forum sur le manque de relève dans l'UDC romande:

L'UDC romande souffre-t-elle d'un manque de relève?
Gian Ehrenzeller - Keystone
Forum - Publié le 12 février 2019

ats/ebz

Publié le 12 février 2019 à 11:08 - Modifié le 12 février 2019 à 20:46