Publié le 24 novembre 2018 à 15:55

Les habitants de Peseux votent à nouveau sur la fusion avec Neuchâtel

Peseux (NE): après annulation du 1er scrutin, la commune vote à nouveau le 25 novembre sur la fusion avec ses voisins
Peseux (NE): après annulation du 1er scrutin, la commune vote à nouveau le 25 novembre sur la fusion avec ses voisins 12h45 / 2 min. / le 15 novembre 2018
Les habitants de Peseux (NE) votent à nouveau le 25 novembre pour dire s'ils souhaitent fusionner avec Neuchâtel, Corcelles-Cormondrèche et Valangin.

Le 5 juin 2016, les citoyens de Peseux avaient refusé à une centaine de voix près de fusionner avec les communes voisines. Les opposants ayant laissé un stand devant le bureau de vote le jour du scrutin et la commune n'ayant rien fait pour les déloger, les partisans de la fusion avaient fait recours. Au final, le Tribunal fédéral (TF) avait annulé la votation en mai 2018.

La campagne en vue de ce nouveau scrutin n'a pas été plus sereine que la précédente. Les partisans de la fusion ont dénoncé plusieurs irrégularités. Le Conseil communal a notamment offert à mi-septembre un montant de 5000 francs aux deux camps pour faire campagne.

Le comité pro-fusion n'en a pas voulu et s'est montré très critique face à ce geste. De plus, des bulletins de versement avec les armoiries de la commune de Peseux et intitulés "Commune de Peseux, non à la fusion" ont été distribués. Ils ont ensuite été retirés.

Communauté de 45'000 personnes

Si la fusion est acceptée, la nouvelle entité deviendrait la commune la plus peuplée du canton et la troisième ville de Suisse romande. A fin décembre 2017, Neuchâtel comptait 33'466 personnes, Peseux en recensait 5820, Corcelles-Cormondrèche 4741 et Valangin 505.

Durant la campagne, l'Etat de Neuchâtel a également réaffirmé son soutien au projet. En cas d'acceptation, 8,2 millions de francs seront versés à la nouvelle commune en vertu des dispositions en vigueur en 2016.

Publié le 24 novembre 2018 à 15:55