Modifié le 09 septembre 2018 à 20:39

Le Catalan Puigdemont apporte son soutien aux autonomistes jurassiens

Fête du peuple jurassien à Delémont: le leader catalan Carles Puigdemont a fait événement.
Fête du peuple jurassien à Delémont: le leader catalan Carles Puigdemont a fait événement. 19h30 / 2 min. / le 09 septembre 2018
Carles Puigdemont, ancien président indépendantiste de la Catalogne, est venu apporter son soutien aux autonomistes jurassiens lors de la Fête du peuple jurassien qui se tenait ce week-end à Delémont.

C'est sous les acclamations de centaines de personnes que le leader indépendantiste catalan a fait son entrée dimanche sous le chapiteau accueillant les festivités de la Fête du peuple à Delémont. Carles Puigdemont était accompagné de François Lachat, le premier président du Gouvernement jurassien et figure charismatique du canton.

L'hôte d'honneur a signé moult autographes et s'est prêté au jeu des "selfies", des poignées de main et des accolades. Sa sécurité était assurée par plusieurs gardes du corps. Dans son allocution, Carles Puigdemont a fait l'éloge du courage et de la fraternité. Il n'a jamais évoqué expressément l'avenir de la ville de Moutier.

Liens fraternels

"Merci de votre solidarité à l'égard de la Catalogne", a déclaré le leader indépendantiste qui relève que le Jura est une référence en Catalogne. Prônant la non-violence, il a évoqué dans son discours la situation politique en Catalogne. En marge de la partie officielle, il a salué la démocratie suisse qui "donne la voix aux citoyens".

Le leader indépendantiste catalan, qui vit aujourd'hui en exil en Belgique, avait répondu à une invitation du Mouvement autonomiste jurassien (MAJ). "Depuis longtemps, les Catalans sont intéressés à l'histoire du Jura et sont solidaires de notre mouvement", a expliqué son secrétaire général Pierre-André Comte.

Mouvement autonomiste combatif

Les autonomistes ont profité de l'occasion pour dénoncer l'attitude du gouvernement bernois sur le dossier de Moutier (BE). Le MAJ a adopté un ton ferme alors que le climat n'est pas à l'apaisement dans l'attente de l'issue des sept recours contestant la validité du vote du 18 juin 2017. "Nous n'accepterons jamais que le canton de Berne puisse remettre en cause le scrutin", a lancé Pierre-André Comte.

Le MAJ n'a pas non plus épargné la Confédération. "Elle ne doit pas jouer les ponce pilate", a lancé le secrétaire général, ajoutant que le déplacement de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga le 3 septembre à Moutier était inutile. "La Confédération doit savoir que les autonomistes ne se laisseront pas voler la victoire".

ats/gax

>> Ecouter aussi le reportage du 12h30:

Carles Puigdemont est l'invité d’honneur de la 71e Fête du peuple jurassien.
Alain Arnaud - RTS
Le 12h30 - Publié le 09 septembre 2018

Publié le 09 septembre 2018 à 15:08 - Modifié le 09 septembre 2018 à 20:39

Manifestation anti-indépendantiste à Genève

Alors que Carles Puigdemont honorait de sa présence la Fête du peuple jurassien à Delémont, une quarantaine de personnes se sont rassemblées dimanche devant le siège de l'Organisation des Nations unies (ONU) à Genève pour dénoncer le "coup d'Etat institutionnel" des indépendantistes de Catalogne. Elles se sont insurgées contre la "propagande" relayée, selon elles, partialement par les médias. "Comment des délinquants de droit commun peuvent-ils être reçus en Suisse comme des popstars?" a notamment demandé l'organisateur du rassemblement genevois.

Recours sur le vote de Moutier pendants

Le vote du 18 juin 2017, qui a vu une faible majorité des citoyens de Moutier (BE) choisir de rejoindre le canton du Jura, fait encore l'objet de sept recours. Les milieux antiséparatistes contestent la validité de ce scrutin. Une décision de la préfète du Jura bernois doit tomber à fin octobre.