Modifié le 29 janvier 2018

La mobilisation contre le glyphosate ne faiblit pas dans le Jura

900 signatures en trois mois dans le Jura pour l'interdiction du glyphosate.
Des citoyens jurassiens se mobilisent contre le glyphosate Le 12h30 / 1 min. / le 28 janvier 2018
Un groupement de citoyens dénommé "Stop Roundup" a recueilli 900 signatures pour demander l'application du principe de précaution au sujet de l'herbicide controversé, déjà suspendu dans sept communes du canton.

Une motion interne doit être discutée au Parlement.

Trois mois après sa création, le collectif "Stop Roundup" remettra mercredi les paraphes rassemblés à la Chancellerie cantonale. Ce même jour, le Parlement jurassien devra délibérer d'une motion interne visant l'interdiction du produit sur tout le territoire suisse.

Le ministre jurassien de l'Economie Jacques Gerber a d'ailleurs confirmé à la RTS que le Gouvernement cantonal allait soutenir cette motion.

>> Son interview dans La Matinale de lundi.

Jacques Gerber, ministre jurassien de l'Economie.
Gaël Klein - RTS
La Matinale - Publié le 29 janvier 2018

En 2015 déjà

Déjà en 2015, le Parlement avait adopté un texte qui demandait notamment que le gouvernement assure le retrait du glyphosate des commerces du canton. La motion faisait suite au classement de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de cinq pesticides dont le glyphosate comme cancérogènes probables pour l'homme.

Mais un peu plus de deux ans après, il n'y a toujours aucune contrainte dans le Jura, le Gouvernement estimant qu'une interdiction est contraire au droit supérieur. Tout au plus a-t-il prohibé son utilisation dans les services de l'Etat et sensibilisé les agriculteurs de la région.

Aller plus loin

La motion interne soumise au Parlement mercredi doit lui permettre d'aller plus loin et d'exercer son droit d'initiative cantonale en matière fédérale. Le texte demande l'interdiction du Roundup ainsi que des produits semblables sur tout le territoire suisse.

Ce nouveau débat intervient alors que dans l’Union Européenne, la commission des affaires juridiques du Parlement européen étudie un possible recours en annulation de la toute récente réautorisation du glyphosate pour cinq ans.

Gaël Klein

Publié le 28 janvier 2018 - Modifié le 29 janvier 2018