Publié le 06 septembre 2017

Le Jura n'appliquera pas le projet de régularisation des sans-papiers

L'Hôtel du Parlement, qui abrite le Parlement du canton du Jura.
L'Hôtel du Parlement, qui abrite le Parlement du canton du Jura. [Monika Flueckiger - Keystone]
Le canton du Jura ne suivra pas l'exemple genevois en matière de régularisation des sans-papiers. Le Parlement a refusé mercredi de justesse d'adopter le projet baptisé Papyrus.

"La mise en oeuvre d'une telle opération ne répond pas à un réel besoin dans notre canton", a estimé la ministre socialiste Nathalie Barthoulot, en appelant au rejet de la motion du groupe Verts et CS-POP.

La cheffe du Département de l'intérieur relève que la situation du Jura ne peut être comparée à celle de Genève.

Réponse "pragmatique et humaine"

Pour le motionnaire, l'initiative genevoise constitue une réponse à la fois pragmatique et humaine à la problématique des étrangers sans-papiers et du travail au noir. La gauche alternative rappelle que le projet genevois a été salué très largement par le monde associatif.

Inédit en Suisse, le projet pilote Papyrus de Genève prévoit non seulement la régularisation d'un certain nombre de personnes bien intégrées, mais également des mesures d'accompagnement visant à assainir le secteur de l'économie domestique. Limité dans le temps, il doit aussi permettre de prévenir un appel d'air.

ats/tmun

Publié le 06 septembre 2017