Modifié

Le Parlement jurassien confirme les promesses faites à la ville de Moutier

A l'issue du vote, les ministres et les députés se sont levés pour chanter la Rauracienne. [Gaël Klein  - RTS]
Le Parlement jurassien confirme les promesses faites à la ville de Moutier / Le 12h30 / 2 min. / le 26 avril 2017
Le Parlement jurassien a accepté mercredi par 58 voix et une abstention le message adressé au corps électoral de Moutier en vue de la votation du 18 juin sur son appartenance cantonale.

Le message prévoit que Moutier accueille des unités de l'administration publique jurassienne. Les autorités souhaitent y installer le Service des contributions, le Contrôle des finances, le Service de l'informatique, le Tribunal des mineurs et l'Office des sports. La commune abritera aussi un poste de la police cantonale.

L'offre de rattachement prévoit en outre que la Ville de Moutier devienne un pôle urbain d'intérêt cantonal, compte 7 députés sur 60 et obtienne 172 postes de fonctionnaires.

Un moment solennel

Tous les groupes parlementaires, de la gauche alternative à l'UDC, ont salué les offres que le Gouvernement jurassien a formulées dans son message. Seul un député PLR s'est abstenu.

A l'issue d'un vote nominal empreint de solennité, les ministres et les députés se sont levés pour chanter la Rauracienne, le chant de lutte des militants jurassiens.

"Je ne suis pas sûr que nous saisissions tous l'ampleur de l'événement que nous vivons", a déclaré le ministre Charles Juillard.

"Le canton du Jura prend des engagements pour l'avenir afin que la situation de Moutier soit meilleure qu'aujourd'hui. Vive le Jura et vive Moutier ville jurassienne", a-t-il poursuivi, visiblement ému, sous les applaudissements nourris des députés.

>> L'analyse de Julien Hostettler, à Delémont:

Le Jura s’engage pour que la ville de Moutier devienne jurassienne: l'analyse de Julien Hostettler à Delémont [RTS]
Le Jura s’engage pour que la ville de Moutier devienne jurassienne: l'analyse de Julien Hostettler à Delémont / 12h45 / 2 min. / le 26 avril 2017

ats/kg

Publié Modifié

Une longue procédure en cas de oui

Si Moutier refuse de rejoindre le canton du Jura, la question de son appartenance cantonale sera réglée. En cas de oui, les citoyens des cantons de Berne et du Jura se prononceront sur un concordat intercantonal avant que le dossier ne soit transmis aux Chambres fédérales. La modification territoriale pourrait entrer en vigueur au 1er janvier 2021.

Le vote de Moutier constitue la dernière étape du processus mis en place en 2012 par les Gouvernements bernois et jurassien pour régler la Question jurassienne. Après le refus du Jura bernois en novembre 2013 d'étudier la création d'un nouveau canton, les communes pouvaient demander à voter seules pour rejoindre le Jura.

Les autorités autonomistes de Moutier, seule commune bernoise à avoir dit oui en 2013, ont fait usage de ce droit. Dans la foulée, quatre localités ont déposé une même requête: Belprahon, Crémines, Grandval et Sorvilier. Les trois premières ne voteront toutefois qu'à la condition que Moutier dise oui le 18 juin.