Publié le 07 mars 2017 à 08:06

L'hôpital de Moutier cristallise les tensions entre le Jura et Berne

L'avenir de l'hôpital de Moutier demeure incertain, même en restant dans le canton de Berne.
L'hôpital de Moutier cristallise les tensions entre le Jura et Berne Le Journal du matin / 1 min. / le 07 mars 2017
L’avenir de l’hôpital de Moutier est au cœur de la votation du 18 juin sur un éventuel rattachement au Jura. Le gouvernement jurassien réagit à la RTS suite aux récentes déclarations de l'exécutif bernois.

Le dossier de l'hôpital est considéré comme majeur par certains protagonistes de la votation. Les habitants de la cité prévôtoise devront se prononcer ce jour-là sur un éventuel rattachement au canton du Jura. Au centre des enjeux, un hôpital dont l’avenir demeure incertain, même en restant dans le canton de Berne. Officiellement en retrait de la campagne, le gouvernement jurassien a accepté de s’exprimer à la RTS suite aux récentes déclarations de l’exécutif bernois à ce sujet.

Un site qui ne serait pas forcément nécessaire

Ni Berne ni le Jura ne peuvent prétendre aujourd’hui garantir l’avenir de l’hôpital de Moutier avec certitude. Et la récente réponse du gouvernement bernois aux interrogations prévôtoises n’est pas faite pour rassurer, estime-t-on à Delémont.

Dans un courrier du 8 février adressé à la commune, l'exécutif bernois considère que le site de Moutier, en cas de départ de la commune, ne serait pas nécessairement indispensable pour la population du canton de Berne du point de vue de la couverture en soins.

Cette phrase a surpris l’exécutif jurassien. "On se demande à quel point le site, aujourd'hui, est nécessaire à la population du canton de Berne", note le ministre de la Santé Jacques Gerber. "Et lorsqu'on voit le parcours du site de Moutier dans les aléas de la politique cantonale bernoise, on a peut-être des soucis à se faire pour la pérennité de ce site."

L'hôpital de Moutier n'est-il plus un enjeu?

Les autorités bernoises ont tenté de réduire au moins à trois reprises ces quinze dernières années les attributions de l’hôpital de Moutier. En 2010, elles avaient même émis l’hypothèse d’en faire un centre de santé pour les soins ambulatoires. Dans un contexte hospitalier en pleine mutation, Jacques Gerber estime pour sa part que l’avenir du site de Moutier se situe bien au-delà des souverainetés cantonales.

Et lorsqu’on parle de ce dossier avec certains autonomistes, on devine parfois un zeste de regret: ils semblent presque déçus d’avoir défendu cet hôpital lorsque Berne voulait le démanteler. Aujourd’hui, il ne serait plus un enjeu et la campagne serait plus simple.

Gaël Klein/oang

Publié le 07 mars 2017 à 08:06