Modifié le 23 janvier 2017 à 08:50

Les Jurassiens dans l'inconnu avant la votation fédérale sur la RIE III

Le gouvernement jurassien n'a toujours pas dévoilé son projet de réforme cantonale.
Les Jurassiens dans l'inconnu avant la votation fédérale sur la RIE Le Journal du matin / 2 min. / le 23 janvier 2017
A trois semaines de la votation fédérale sur la RIE III, le Jura n'a encore rien dévoilé de sa propre réforme cantonale. Les opposants dénoncent cette situation, mais les partisans semblent s'en accommoder.

Le Jura est l'un des rares cantons dont le gouvernement n’a encore donné aucune information sur les incidences de la 3e réforme des entreprises, alors que la campagne en vue du 12 février bat son plein et que les Jurassiens ont reçu leur matériel de vote. Or bon nombre d'entre eux votent par correspondance dans les cinq premiers jours après réception de l'enveloppe.

"Une situation très inconfortable"

Pour les opposants, il s'agit d'une situation anormale. "Les autres cantons ont annoncé la couleur. Dans le Jura, on ne connaît pas les chiffres (…) donc c'est vraiment un chèque en blanc qu'on donne au gouvernement", déplore la députée socialiste Murielle Macchi-Berdat. "Cela nous met dans une situation très inconfortable."

Les opposants dénoncent le peu de clarté de la part du grand argentier jurassien Charles Juillard, également président de la Conférence des directeurs cantonaux des finances.

"Une tâche relativement difficile"

Du côté des partisans de la RIE III, on reconnaît que la situation est difficile face à  un sujet complexe pour tout le monde. "Si on avait les chiffres cantonaux, mais il paraît qu'ils vont être donnés avant la votation, cela nous permettrait de répondre point par point aux critiques des partis de gauche", reconnaît la conseillère aux Etats PDC Anne Seydoux-Christe. "C'est vrai que cela nous faciliterait une tâche qui est relativement difficile."

Pour les défenseurs de la réforme, il serait regrettable que les Jurassiens adressent un message négatif aux entreprises qui veulent investir dans la région, alors que le canton souhaite promouvoir l’innovation.

On devrait en savoir un peu plus sur la réforme jurassienne mercredi, à l'occasion d'une conférence de presse annoncée de Charles Juillard.

Gaël Klein/oang

Publié le 23 janvier 2017 à 08:20 - Modifié le 23 janvier 2017 à 08:50