Modifié le 09 octobre 2017 à 10:50

Les anti-éoliennes maintiennent la pression sur les autorités jurassiennes

Les éoliennes de Saint Brais, dans le Jura.
Les anti-éoliens maintiennent la pression sur les autorités jurassiennes Le Journal du matin / 1 min. / le 10 novembre 2016
L'association Librevent a répété mercredi qu'elle était opposée à l’implantation d’éoliennes dans les Franches-Montagnes, alors que le Département de l'environnement jurassien consolide un plan sectoriel dévoilé il y a un an.

La volonté des autorités d'installer de miser sur l'éolien suscite une levée de boucliers dans le Jura. L'association franc-montagnarde Librevent dénonce l'impact des éoliennes sur le paysage, mais aussi sur la santé sans oublier le coût prohibitif de leur démantèlement.

Pour le président de Librevent, Jean-Daniel Tschan, l’incendie intentionnel qui a endommagé une éolienne à Saint-Brais mi-octobre n’a rien d’étonnant dans ce contexte. "On ne met pas des éoliennes dans le jardin des gens".

Trois sites prioritaires et deux sites de réserve

Pour rappel, les autorités jurassiennes ont lancé se septembre 2015 une consultation publique en matière énergétique. Elles ont défini trois sites prioritaires et deux sites de réserve pour de grands parcs éoliens.

Le scénario "Grands parcs" prévoit a priori des implantations près de Bure en Ajoie, de Bourrignon et de la Haute-Borne dans le district de Delémont et dans les Franches-Montagnes. Sont retenus comme sites de réserve la Haute Ajoie et les secteurs de Rebeuvelier-Val Terbi.

Gaël Klein/lan

Publié le 10 novembre 2016 à 10:13 - Modifié le 09 octobre 2017 à 10:50