Modifié le 09 août 2016 à 08:55

Le Jura veut convaincre les frontaliers de s’installer dans le canton

Le gouvernement jurassien aimerait sédentariser certains frontaliers.
Le Jura veut attirer les frontaliers pour qu’ils s’installent dans le canton Le Journal du matin / 1 min. / le 09 août 2016
Le Gouvernement jurassien prévoit de lancer un groupe de travail pour inciter certains des 7500 frontaliers qui travaillent chaque jour dans le canton à s'y installer de manière permanente.

Ce projet, qui figure en bonne place dans le programme de législature, doit notamment déterminer à partir de quel moment un frontalier aurait avantage à changer de pays, avec à la clé une augmentation de la population jurassienne et un impact positif sur l’économie locale.

Le gouvernement va ainsi réunir des avocats, des fiduciaires et des représentants d’une entreprise spécialisée pour développer un concept.

Maintien du pouvoir d'achat?

Pour le président du Gouvernement jurassien Charles Juillard, les frontaliers représentent un réel potentiel pour le canton: "On en a besoin (...) N'y aurait-il donc pas la possibilité de les sédentariser? N'y aurait-il pas la possibilité de leur montrer que, dans le Jura, leur pouvoir d'achat serait maintenu, puisque nous avons un niveau de coûts qui est moins élevé que dans le reste de la Suisse?"

Selon le ministre des Finances, la situation de certains de ces travailleurs pourrait bientôt se dégrader s’ils restent en France, en dépit des conditions de change qui leur sont favorables.

Charles Juillard insiste également sur d’autres facteurs tels que la stabilité politique, la sécurité et le niveau d’éducation du côté helvétique.

Gaël Klein/hend

Publié le 09 août 2016 à 08:45 - Modifié le 09 août 2016 à 08:55