Modifié le 25 septembre 2015 à 09:29

Une nouvelle initiative pour un salaire minimum lancée dans le Jura

Le Parlement jurassien refuse d'entrer en matière sur le projet de loi sur le salaire minimum.
Le 9 septembre dernier, le Parlement jurassien avait refusé d'entrer en matière sur ce projet. [Gaël Klein - ]
En pleine campagne électorale dans le Jura, le refus du Parlement d'entrer en matière sur un salaire minimum continue de faire des vagues. La gauche et les syndicats lancent une nouvelle initiative populaire.

Le PS, Les Verts, CS-POP et plusieurs syndicats jurassiens vont prochainement lancer un texte demandant simplement l’introduction d’un salaire minimum cantonal. Aucun montant ne sera mentionné.

La récolte des 2000 signatures devrait démarrer la semaine prochaine.

Dans son communiqué, la gauche dit vouloir "combattre un déni de démocratie" après le refus du parlement jurassien le 9 septembre dernier d’entrer en matière sur le projet de loi du gouvernement sur un salaire minimum de 19,25 francs de l'heure, ce qui correspond à un salaire mensuel de 3500 francs.

>> Ecouter les explications de Pierluigi Fedele, candidat CS-POP

Pierluigi Fedele, membre du comité directeur d'Unia.
Gaël Klein - RTS
Le Journal du matin - Publié le 25 septembre 2015

Un oui populaire

Ce projet faisait suite au oui de 54,3% des Jurassiens à l'initiative "Un Jura aux salaires décents" en mars 2013.

Mais la majorité du Parlement, PLR et PDC en tête, a estimé que le projet risquait de niveler les salaires par le bas, que des salaires minimaux existaient déjà dans les CCT et que la douzaine d’exceptions figurant dans le projet l'avait vidé de sa substance.

>> Lire aussi Les élus jurassiens n'entrent pas en matière sur un salaire minimum

boi

Publié le 25 septembre 2015 à 07:38 - Modifié le 25 septembre 2015 à 09:29