Modifié le 25 septembre 2015 à 07:31

Les élus jurassiens n'entrent pas en matière sur un salaire minimum

Affiche de campagne en vue de la votation sur le salaire minimum jurassien en 2013.
Le Parlement jurassien refuse le projet de loi de salaire minimum Le Journal horaire / 1 min. / le 09 septembre 2015
e Parlement jurassien a renvoyé mercredi le projet de loi sur un salaire minimum de 19,25 francs. Les élus PLR et PDC -à l'exception d'un député- ont refusé l’entrée en matière du texte.

Le texte faisait suite à l’acceptation populaire en 2013 de l’initiative pour un Jura aux salaires décents. PLR et PDC ont estimé que le projet risquait de niveler les salaires par le bas, que des salaires minimaux existaient déjà dans les CCT et que la douzaine d’exceptions figurant dans le projet l'avait vidé de sa substance. 

Le projet va donc retourner au gouvernement, mais Loïc Dobler, le président du Parti socialiste jurassien, qui avait fait de l'acceptation de ce texte son cheval de bataille, se veut plutôt pessimiste sur l’issue de la procédure.

Compromis dicté par le droit fédéral

Le salaire de 3500 francs par mois, est le résultat d'un compromis notamment dicté par le droit fédéral qui s'oppose, en vertu de la liberté économique, à la fixation par les cantons de salaires minimaux de nature économique.

Le salaire minimum proposé dans le Jura était censé permettre à une personne qui travaille à plein temps de couvrir ses besoins vitaux selon les critères de la législation sur les prestations complémentaires.

Gaël Klein/ats/mac

Publié le 09 septembre 2015 à 13:56 - Modifié le 25 septembre 2015 à 07:31