Modifié le 09 juillet 2014 à 16:10

L'Hôpital du Jura ferme son unité de psychiatrie avec effet immédiat

L'unité psychiatrique de Delémont qui a été fermée mardi.
L'unité psychiatrique de Delémont. [Gaël Klein - ]
En raison de problèmes soulevés depuis une quinzaine d'années, l'Hôpital du Jura a communiqué mardi la fermeture de son unité de psychiatrie, entraînant la disparition de 24 postes de travail.

L'Hôpital du Jura ferme sa psychiatrie. En accord avec le Conseil d’administration de l'hôpital et le Service jurassien de la Santé publique, la direction a décidé de boucler avec effet immédiat une unité qui ne fonctionnait pas à satisfaction des patients et de leurs familles depuis une quinzaine d'années.

Les différentes mesures mises en oeuvre n'ont jamais atteint les résultats escomptés, a annoncé mardi l'hôpital.

Les 24 postes de travail supprimés

Il n'y aura aucune nouvelle admission dès le 8 juillet. Les patients seront transférés dans les cantons de Berne et Neuchâtel. Cette fermeture entraîne également la disparition de 24 postes de travail. Le personnel concerné est licencié, mais la direction tentera de trouver de nouveaux emplois en interne ou à l'externe.

L'hôpital et les autorités se donnent six mois pour élaborer un nouveau concept de prise en charge de la psychiatrie dans le canton. Des propositions seront présentées à la fin de l’année.     

Gaël Klein/gchi 

Publié le 08 juillet 2014 à 15:53 - Modifié le 09 juillet 2014 à 16:10

L'Unité se trouvait sur le site de Delémont