Modifié le 23 octobre 2013 à 14:01

Perquisition avant la nouvelle élection à la mairie de Porrentruy

Porrentruy Hôtel de Ville
L'Hôtel de Ville de Porrentruy va connaître son nouvel occupant dimanche. [Gaël Klein - ]
A quelques jours d'un nouveau vote, la police cantonale jurassienne a effectué une perquisition au domicile de l'un des deux fraudeurs présumés dans l'affaire de l'élection à la mairie de Porrentruy.

Le domicile de l'un des deux fraudeurs présumés dans l'affaire de l'élection à la mairie de Porrentruy a été perquisitionné. Le Ministère public voulait s'assurer que cette personne n'a pas recueilli frauduleusement des votes par correspondance.

"La justice a voulu vérifier des informations selon lesquelles le prévenu continuerait à fonctionner comme lors de l'élection de l'année dernière", a indiqué la procureure du canton du Jura Frédérique Comte.

Soupçons de fraude

La personne dont le domicile a été perquisitionné est sous enquête du Ministère public dans l'affaire de la fraude électorale lors du 2e tour des élections pour la mairie le 11 novembre 2012. Elle est soupçonnée d'avoir récolté des bulletins de vote par correspondance au profit du candidat PCSI Thomas Schaffter.

La procureure n'a pas donné d'information sur le matériel saisi. Frédérique Comte a avisé le chef du service des communes de cette perquisition dans l'optique du 3e tour à l'élection à la mairie.

ats/pym

Publié le 23 octobre 2013 à 13:38 - Modifié le 23 octobre 2013 à 14:01

Nouveau vote dimanche

Après l'annulation du scrutin du 11 novembre 2012 et de multiples rebondissements liés à des soupçons de fraude électorale, les Bruntrutains se rendent aux urnes ce dimanche pour élire leur maire.

Le vote va opposer le candidat du PCSI Thomas Schaffter, 39 ans, à celui du PLR Pierre-Arnauld Fueg, 41 ans.