Modifié le 15 juillet 2013 à 15:56

Le Jura pourrait interdire les OGM à la fin du moratoire national

Le Jura veut interdire les OGM sur son sol.
Le Jura pourrait interdire les OGM à la fin du moratoire national Le 12h30 / 1 min. / le 15 juillet 2013
Une initiative parlementaire demande l'interdiction de la culture des OGM sur le sol jurassien. Si elle était acceptée, cette mesure prolongerait dans le seul Jura le moratoire national, dont la fin est prévue fin 2017.

Les députés jurassiens devront prochainement débattre du maintien de l'interdiction des organismes génétiquement modifiés (OGM) dans le Jura, et ce même après la fin en 2017 du moratoire introduit sur le plan national il y a 8 ans.

L'initiative parlementaire a été déposée par le député PCSI Vincent Vermeille, qui est agriculteur. Celui-ci n'exclut pas que la Berne fédérale propose des exceptions après la fin du moratoire.

Les OGM et le Jura, une vieille histoire

C'est la deuxième fois que le législatif jurassien doit se prononcer sur une initiative contre la culture des OGM. Vincent Wermeille avait réussi à faire passer une première initiative du même type.

Celle-ci ne s'était toutefois pas concrétisée sur le plan législatif un an plus tard. Le Parlement jurassien avait préféré laisser la main à la Confédération, qui introduisait en 2005 un moratoire interdisant la culture des OGM.

Gaël Klein/dk

Publié le 15 juillet 2013 à 14:54 - Modifié le 15 juillet 2013 à 15:56

Faire d'une pierre deux coups

Pour Vincent Wermeille, il serait incohérent que le Parlement jurassien n’accepte pas son initiative.

Le canton du Jura devra comme les autres adapter sa législation cantonale à la nouvelle politique agricole fédérale.

Selon le député, c’est donc l’occasion d’introduire en même temps une disposition relative à l’interdiction des OGM.