Modifié le 29 avril 2013 à 18:45

Les CFF veulent rassurer les Jurassiens

La gare CFF de Delémont.
La suppression de la liaison directe entre Bâle et Genève via Delémont préoccupe les Jurassiens. [Gaël Klein - ]
Les CFF réagissent aux craintes des Jurassiens concernant la suppression de la liaison directe entre Bâle et Genève via Delémont dès 2015. Ils s'engagent à analyser toutes les variantes pour améliorer la desserte des gares pendant les travaux du noeud ferroviaire lausannois.

Andreas Meyer, le directeur des CFF, a rencontré la semaine dernière des politiciens jurassiens, dont le conseiller aux Etats et président d'Ouestrail Claude Hêche, ont indiqué lundi les CFF. Ces derniers se sont engagés à "étudier toutes les alternatives et solutions possibles pour limiter l'impact des travaux du noeud ferroviaire lausannois", selon le communiqué.

Les résultats des études seront annoncés au canton en été 2013. Les CFF discutent également avec les autres cantons concernés par les répercussions du nouvel horaire dès 2015.

"Certains inconvénients"

Suite à des travaux dans le noeud ferroviaire de Lausanne, les CFF avaient annoncé début avril la suppression de la liaison directe entre Bâle et Genève via Delémont. Ils admettent que les adaptations figurant dans l'horaire des travaux 2015-2025, "comportent certains inconvénients", notamment dans la région jurassienne.

Cette annonce a suscité un vif mécontentement et des inquiétudes dans la région jurassienne. Le Parlement jurassien, les Villes de Delémont et Moutier (BE) ainsi que l'Assemblée interjurassienne (AIJ) ont réagi auprès de l'ex-régie fédérale et de la Confédération.

ats/mre

Publié le 29 avril 2013 à 18:43 - Modifié le 29 avril 2013 à 18:45