Modifié le 05 mars 2013 à 18:19

Un lynx jurassien capturé pour être transféré en Autriche

Le lynx, photographié la veille de sa capture.
Le lynx, photographié la veille de sa capture. [ - ]
Un lynx a été attrapé samedi dans le Jura. Cette femelle adulte doit être prochainement envoyée en Autriche, pour y renforcer le vivier de lynx local.

Une femelle lynx adulte a été capturée samedi dans la région d'Asuel (JU) par les experts du KORA (projets de recherches coordonnés pour la conservation et la gestion des carnivores en Suisse) et les collaborateurs de l'Office de l'environnement, a indiqué mardi le canton du Jura dans un communiqué.

Après quelques semaines d'observation en Suisse, elle sera déplacée dans un parc national de la Haute-Autriche, afin d'y renforcer la population existante.

Les experts du KORA et les collaborateurs de l'Office de l'environnement ont décidé d'installer samedi un piège pour capturer le lynx après la découverte d'un chevreuil qui avait été tué par le prédateur. Environ une heure après la pose du piège, l'animal de quelque18 kg a été capturé et anesthésié.

Pas de conséquence sur la population de lynx de l'arc jurassien

Bien portant, le prédateur a été transporté au centre pour les animaux sauvages de Landshut pour y être mis en observation. D'ici à quelques semaines, il sera réintroduit dans le parc national des Kalkalpen en Autriche.

La capture de cet animal à Asuel n'aura pas de conséquence sur la pérennité de la population de lynx de l'arc jurassien, qui se porte actuellement bien, selon le canton du Jura. D'après les derniers recensements effectués par le KORA, on compterait environ 80 spécimens dans la région.

ptur

Publié le 05 mars 2013 à 15:00 - Modifié le 05 mars 2013 à 18:19

Projet national

Cette capture s'inscrit dans le cadre d'un projet international de conservation piloté par la Confédération, qui vise à encourager l'expansion du lynx dans les Alpes.

Deux de ces prédateurs ont déjà été déplacés dans le parc national des Kalkalpen en 2011 : une femelle provenant des Préalpes fribourgeoises et, plus récemment, un mâle du Jura neuchâtelois.

Le projet semble se dérouler avec succès puisque la femelle réintroduite en 2011 a été observée récemment accompagnée de deux jeunes.

Avec la dernière capture dans le Jura, l'objectif de déplacer deux femelles et un mâle issus des deux grandes populations suisses de la chaîne du Jura et du nord-ouest des Alpes est désormais atteint.