Publié

Une pétition contre l'arrivée de deux radars semi-fixes dans le Jura

La police jurassienne veut louer des radars similaires à ceux de Bâle-Campagne. [Gaël Klein - RTS]
Pétition anti-radars dans le Jura / Le 12h30 / 2 min. / le 2 novembre 2012
L'idée du gouvernement jurassien de louer deux radars semi-fixes nourrit le débat. Une chasse aux automobilistes et une politique d'argent facile sont dénoncées. Une pétition a même été lancée contre ce projet.

L'association Mobilitant.org a lancé une pétition pour dénoncer l'idée du gouvernement jurassien de louer deux radars semi-fixes. Le texte prie le Parlement cantonal de refuser la dépense de 400'000 francs prévues à cet effet dans le budget 2013 de l'Etat jurassien.

Ces radars pourraient rapporter des recettes supplémentaires pour les amendes d'ordre de quelque 2,8 millions de francs.
Pour l’Etat, il s’agit avant tout de s’attaquer à une recrudescence marquée des
comportements dangereux sur la route, les excès de vitesse très importants et non les dépassements de vitesse de faible importance.

"Faire du chiffre"

Toutefois, pour Pascal Prince, le président de mobilitant.org, les Jurassiens
sont de très bons élèves en termes de sécurité
routière et le Jura a déjà une politique suffisamment répressive. Sécurité
oui, harcèlement non, plaide-t-il. Et d'ajouter qu'on va "encore et toujours attaquer la population active".

Ce projet de location
entraîne d'ailleurs aussi une fronde au sein même de la police cantonale. Le commandant Olivier
Guéniat doit en effet faire face à l’opposition du syndicat de la police qui ne veut pas
que les agents soient considérés comme des chasseurs de prime. Il dénonce une chasse irréfléchie aux automobilistes "dans le but de faire du chiffre".

Gaël Klein/boi

Publié