Modifié

Le Jura accélère des fouilles archéologiques pour TAG Heuer

Le projet de TAG Heuer est très important pour le canton du Jura. [Georgios Kefalas - Keystone]
Le projet de TAG Heuer est très important pour le canton du Jura. [Georgios Kefalas - Keystone]
La construction de la nouvelle usine de TAG Heuer à Chevenez (JU) est retardée par la découverte de vestiges. Le gouvernement jurassien donne six semaines seulement aux archéologues pour fouiller le site.

Les premiers travaux de construction du nouveau site de production de TAG Heuer à Chevenez, en Haute-Ajoie, ont débuté le 3 mai dernier. Les opérations ont toutefois été stoppées très rapidement après la découverte de vestiges archéologiques.


Des fouilles accélérées

Craignant que le groupe horloger neuchâtelois n'abandonne son projet - un investissement de plusieurs dizaines de millions qui devrait conduire à la création de 100 à 150 emplois d'ici 2013 - l'exécutif cantonal a édicté un arrêté destiné à accélérer les fouilles, court-circuitant ainsi le Parlement, d'habitude compétent sur cette question.


Le gouvernement a donné aux archéologues six semaines, et pas une de plus, pour mener les recherches. Pour ce faire, il a augmenté les effectifs et engagé des moyens supplémentaires, par exemple deux pelleteuses plutôt qu'une. La somme mise à disposition pour ces fouilles est inconnue.


Cette décision démontre que le bâtiment de TAG Heuer est crucial pour l'économie jurassienne. Cette nouvelle unité de production, qui doit s'étendre sur une surface d'environ 2500 m2, produira quelque 100'000 mouvements mécaniques par année, permettant de répondre à la hausse de la demande de mouvements chronographes.


dk


Publié Modifié