Modifié

Le Jura commémorera ses 50 ans en 2024 le regard tourné vers l'avenir

L’écrivain Bernard Comment, chef de projet, le ministre Martial Courtet et Christine Salvadé, cheffe de l’Office de la culture. [Gaël Klein - RTS]
Le canton du Jura lance le projet qui marquera les 50 ans du plébiscite du 23 juin 1974 / Le Journal horaire / 1 min. / le 24 juin 2022
Le canton du Jura a dévoilé jeudi son projet pour commémorer dans deux ans le 50e anniversaire du plébiscite du 23 juin 1974, date qui marque sa naissance. Au travers de la métaphore du train, le public va découvrir une exposition qui se penche sur le passé, le présent et le futur du Jura.

"Les 50 ans du 23 juin doivent être l'objet d'un vrai investissement de mémoire et d'une projection dans le futur", a relevé l'initiateur du projet, l'écrivain jurassien Bernard Comment. "Nous voulons faire quelque chose avec des moyens modestes", a-t-il ajouté, soulignant l'importance du bénévolat dans cette aventure.

Conçue en partenariat avec les CFF et les Chemins de fer du Jura (CJ) et parrainée par le Conseil consultatif des Jurassiens de l'extérieur, le projet "Jura 24" se veut une occasion de projeter le canton vers l'avenir. L'événement intégrera d'ailleurs Moutier et ses 7400 habitants dans la perspective de l'arrivée de la cité prévôtoise.

Les gares CFF de Porrentruy, de Delémont et de Moutier, ainsi que plusieurs gares des CJ aux Franches-Montagnes serviront de point d'ancrage à ce parcours sur l'aventure du canton du Jura. Les contours de "Jura 24" ont ainsi été présentés à la Rotonde aux locomotives à Delémont.

"L'histoire du territoire de la Suisse moderne s'est faite par le train et ses tracés", a souligné le ministre de la formation, de la culture et des sports (DFCS) Martial Courtet, qui n'a pas caché son enthousiasme à l'idée de lancer les travaux.

A Moutier, le Jura de demain

A Porrentruy, dans l'ancien hangar douanier, les visiteurs pourront revivre l'histoire de la création du canton au travers des archives audiovisuelles issues des fonds publics et privés. Sur le site des CFF de Delémont, l'exposition mettra en valeur le "génie jurassien", de la girolle à la technologie la plus pointue de l'horlogerie.

C'est à Moutier, qui doit rejoindre le canton du Jura au 1er janvier 2026, que sera présenté dans la halle aux marchandises le Jura de demain. Il s'agira de montrer le Jura comme canton pionnier dans différents domaines. "Et d'avoir l'ambition d'inspirer la Suisse du futur à l'horizon 2050", a imaginé Martial Courtet.

Aux Franches-Montagnes, des excursions au départ de plusieurs gares seront proposées sur la base de récits des habitants qui dévoileront leurs coins favoris et les anecdotes qui s'y rapportent. Ces sites insolites et les témoignages seront rassemblés dans une exposition.

ats/jfe

Publié Modifié

Naissance d'un canton

Le 23 juin 1974, la majorité des citoyens des sept districts du Jura historique acceptait par 36'802 voix contre 34'057 voix la création du canton lors d'un plébiscite d'autodétermination. Mais seuls les districts de Delémont, Porrentruy et des Franches-Montagnes se prononçaient pour une séparation avec le canton de Berne.

Le canton du Jura est entré en souveraineté le 1er janvier 1979, un peu plus de trois mois après que le peuple et les cantons l'ont accueilli au sein de la Confédération.

"On peut toujours craindre que demain et après-demain des jeunes Jurassiens n'oublient ce qu'a été la construction du Jura", estime Bernard Comment. "Nous sommes un cas d'école d'une région qui a choisi de prendre son destin en mains et de se construire comme une entité autonome", a expliqué l'écrivain né à Porrentruy.