Modifié

Une cage blindée et des caméras intelligentes pour protéger les bancomats

Un bancomat protégé dans le Jura par un système unique au monde. [Gaël Klein - RTS]
Une cage blindée et des caméras intelligentes pour protéger les bancomats / Le 12h30 / 2 min. / le 26 décembre 2021
Les attaques à l'explosif contre les bancomats se sont multipliées récemment en Suisse. On en dénombre pas moins de 24 cette année. Une entreprise jurassienne a développé un système unique pour protéger ces appareils.

Cette semaine encore, deux distributeurs de billets ont été attaqués outre-Sarine, à la gare de Lucerne et dans la banlieue zurichoise. Dans le Jura, la petite entreprise Fram Liner SA a décidé de s'attaquer au problème.

>> Lire: La gare de Lucerne bloquée quatre heures pour un bancomat dynamité

Inventé et développé à Courtedoux, le système baptisé "Talos" consiste en une cage d'acier qui déploie un store blindé motorisé. "On travaille avec des caméras intelligentes, qui peuvent repérer les comportements suspects pour protéger le distributeur", explique le directeur technique de l'entreprise Romain Frossard.

De bonnes perspectives

Talos est breveté et peut se décliner aussi bien pour des distributeurs que pour des vitrines. Dans le Jura, trois bancomats sont déjà protégés par ce rideau blindé, qui peut également être fermé manuellement ou selon des horaires prédéfinis.

Le système a aussi séduit le principal fabricant d’appareils à billets en Suisse, et semble en bonne voie pour se diffuser. "Nous avons un partenariat de distribution avec un fabricant qui a une très grande part de marché dans les bancomats en Suisse, en Allemagne et en Autriche", explique son inventeur Frédéric Ramseyer, qui évoque un objectif de production entre 50 et 70 pièces pour 2022. "On y croit fortement", se réjouit-il.

Les assureurs jurassiens l'adoptent

De plus, la RTS a également appris que ce système a convaincu l'Établissement cantonal d'assurance jurassien (ECA). Ainsi, dès 2022, une prime supplémentaire sera facturée aux propriétaires de bâtiments qui abritent des distributeurs à billets si ceux-ci ne sont pas protégés par l'invention.

En cinq ans, l'ECA Jura a déjà payé des centaines de milliers de francs de dégâts suite à des attaques à l'explosif.

>> Revoir également le sujet de Mise au Point, diffusé en octobre, sur ces attaques explosives:

Bancomats: Attaques à l’explosif [RTS]
Bancomats: Attaques à l’explosif / Mise au point / 13 min. / le 31 octobre 2021

Gaël Klein/jop

Publié Modifié