Modifié

Intoxiqué par des particules d'argent, il a désormais la peau bleue à vie

Le patient intoxiqué à la poudre d'argent a été admis aux urgences avec la peau bleue. [Jean-Christophe Bott - KEYSTONE]
Un patient intoxiqué à la poudre d'argent a été admis aux urgences avec la peau bleue / La Matinale / 1 min. / le 10 novembre 2021
Au moins deux cas d'intoxication avec des particules d'argent ont eu lieu ces derniers jours dans le canton du Jura. Un patient est toujours hospitalisé. Sa peau est devenue bleue et elle le restera à vie.

Il pensait renforcer son système immunitaire, il a terminé aux urgences. Et les lésions spectaculaires sur l'organisme sont irréversibles. Au moins deux cas ont été recensés dans le Jura, mais un seul a nécessité une hospitalisation.

Une peau bleue foncée, de fortes douleurs abdominales et le coeur qui s'emballe: pour les médecins de l'hôpital de Delémont qui ont reçu ce patient aux urgences, le diagnostic est clair. Le malade souffre d'argyrisme, soit d'une intoxication grave avec des particules d'argent.

Pigmentation de la peau

"La première chose qui est visible, c'est la pigmentation de la peau", a expliqué mercredi dans La Matinale de la RTS Olivier Lebeau, médecin-chef de médecine interne à l’Hôpital du Jura. "Heureusement, quand c'est cutané, les gens se rendent compte qu'il y a un problème et cela peut s'arrêter là".

Mais d'autres organes peuvent aussi être touchés. "Cela peut s'accumuler dans le foie et causer des hépatites, ou provoquer des dégâts dans les reins ou dans le cerveau", poursuit Olivier Lebeau. Pour ce qui est de l'aspect esthétique, il est irréversible: la peau va rester bleue. "Pareil dans les organes: c'est irréversible", poursuit le médecin-chef.

Dilué dans du lait

Le patient soigné actuellement à Delémont est atteint au foie mais aussi au coeur et a reconnu avoir pris oralement des particules d'argent diluées dans du lait. Un remède naturel interdit en Suisse par voie orale mais vendu librement sur internet pour un usage externe, pour lutter contre les infections microbiennes.

Avec cet exemple dramatique, les services médicaux veulent mettre en garde contre ce produit présenté parfois comme un remède miracle pour lutter contre les virus.

Sophie Iselin avec Camille Lanci/jpr

Publié Modifié

L’argent colloïdal est-il dangereux pour la santé?

L’hospitalisation à Delémont d’un patient intoxiqué après avoir pris ces préparations à base de particules d'argent soulève de nombreuses questions sur cette substance bien connue des adeptes de médecine alternative

Non autorisé par voie orale

Interdit en Suisse dans la catégorie des médicaments, l'argent colloïdal est une solution contenant des particules d'argent en suspension. Il est vendu en Suisse (et dans le reste de l'Europe) uniquement pour un usage externe, cutané, et non par voie orale

Commercialisées à différentes concentrations de 5 à 40 PPM (1 PPM correspond à 1 milligramme d’argent dans 1 litre d’eau), les préparations ne doivent pas être présentées comme des compléments alimentaires, en raison des risques d'accumulation des particules d'argent dans le corps qui peuvent provoquer des intoxications (argyrisme).

Pourtant, internet regorge de "recettes miracles" pour stimuler son système immunitaire en avalant régulièrement de l'argent colloïdal. Selon ses promoteurs, il serait actif contre des dizaines de pathogènes, virus, bactéries ou champignons.

Les fabricants qui commercialisent ces solutions se plaignent régulièrement de son interdiction depuis 2009 en Europe en tant que complément alimentaire. Rappelons que c’est également le cas depuis 1999 aux États-Unis. La Federal Drug Administration (FDA) est d’ailleurs très claire concernant son utilisation : "l’argent colloïdal peut provoquer des effets indésirables graves" et n’a prouvé "ni son efficacité ni son innocuité" une fois ingéré.

Intoxications rares

En Suisse, les autorités sanitaires soulignent  les risques liés à l'ingestion d'argent colloïdal, particulièrement en cas de prise régulière ou prolongée. Outre les effets irréversibles sur la peau, les organes vitaux peuvent être touchée et les lésions sont malheureusement, elles aussi, irréversibles.

Mais heureusement les cas d'intoxication aux particules d'argent restent rares en Suisse.

Suite à la confirmation du cas pris en charge par l'hôpital du Jura, la RTS a contacté les différents hôpitaux de Suisse romande. Pour l'heure, aucun autre cas d'intoxication à l'argent colloïdal n'a été signalé.