Modifié

Des guides pour sensibiliser les visiteurs à la nature dans le Jura

Les guides nature sont de retour dans le Jura, ici à l'étang de la Gruère. [Gaël Klein - RTS]
Le Jura sensibilise les randonneurs aux bons comportements à adopter dans la nature / Le 12h30 / 2 min. / le 16 mai 2021
Victimes de leur succès, certains sites touristiques jurassiens ne sont pas toujours respectés par les promeneurs. Depuis ce week-end, des guides nature sillonnent ces lieux pour sensibiliser les visiteurs aux comportements à adopter.

Les bords du Doubs, l'étang de la Gruère ou les réserves naturelles de Plain-de-Saigne ou des Royes sont sillonnés par les touristes avec le retour des beaux jours, et d'autant plus depuis un an et l'arrivée du Covid-19 qui a coïncidé avec un boom des visiteurs venus de tout le pays. Mais une minorité ne respecte pas les lieux à leur juste valeur.

En ce week-end de l'Ascension, qui lance véritablement la saison touristique dans la région, huit guides nature répartis en quatre binômes ont ainsi parcouru les sites naturels les plus fréquentés pour aller à la rencontre des visiteurs. Leur but n'est pas d'amender les fautifs, mais de les sensibiliser aux bons comportements à adopter et aux actions à bannir, précise le Parc naturel régional du Doubs dans un communiqué.

Une expérience à succès l'an passé

Cette opération de sensibilisation a été mise au point par le Parc du Doubs en collaboration avec l'Office jurassien de l'environnement et Jura Tourisme. L'expérience-pilote menée l'an dernier a été couronnée de succès et les guides nature avaient été bien accueillis. Il a ainsi été décidé de la reconduire durant tout l'été, en fonction de la météo. Comme en 2020, les acteurs de la branche s'attendent en effet à un afflux de touristes dans la région en raison des restrictions de voyage liées L'étang de la Gruère est l'un des sites qui mobilise les guides nature. [Gaël Klein - RTS]L'étang de la Gruère est l'un des sites qui mobilise les guides nature. [Gaël Klein - RTS]au Covid.

Des flyers résumant les activités autorisées et interdites seront distribués aux visiteurs. Si certains se montrent peu coopératifs, les guides pourront faire appel aux professionnels de l’Office de l’environnement ou de la police cantonale. L'an passé, seuls 150 cas problématiques avaient été constatés par les jeunes guides. Et dans 12 cas, les contrevenants avaient refusé de coopérer et l'Etat avait dû intervenir.

L’équipe de guides nature n’étant pas au complet, il est encore possible de poser sa candidature, précise le Parc du Doubs. Les guides recrutés vont suivre une formation spécifique avant de parcourir les sites.

>> Lire aussi: Avec la pandémie, les campings jurassiens sont pris d'assaut jusqu'à l'été

Des sites victimes de leur succès

La réserve naturelle de la Gruère, aux Franches-Montagnes, est notamment victime de son succès. Pour maîtriser ce flux, la commune de Saignelégier a installé des horodateurs. Si les promeneurs n'ont pas toujours respecté les consignes en vigueur dans une réserve naturelle, les comportements inappropriés se sont multipliés depuis le début de la pandémie.

Des feux illégaux, des chiens pas tenus en laisse, des sorties des sentiers balisés, des déplacements en VTT et l'abandon de déchets constituent les incivilités les plus fréquemment constatées. Ces comportements mettent en danger l'équilibre fragile de ce site protégé.

Sur le Doubs, la majorité des interventions concernent les activités nautiques prohibées. En été, des matelas pneumatiques ou des paddles envahissent le cours d'eau. Le camping sauvage, les feux et l'abandon de déchets sont des préoccupations récurrentes.

>> Revoir le sujet du 19h30 à l'étang de la Gruère:

L'Etang de la Gruère, une zone protégée, est victime de déprédations. [RTS]
L'Etang de la Gruère, une zone protégée, est victime de déprédations. / 19h30 / 2 min. / le 12 mars 2021

>> Lire aussi: La réserve naturelle de l'étang de la Gruère (JU) est victime de son succès

Reportage radio: Gaël Klein

Adaptation web: Frédéric Boillat avec ats

Publié Modifié