Publié

Le Jura paie la facture de la pandémie avec des comptes dans le rouge

Les comptes déficitaires jurassiens ont été présentés par la ministre des Finances Rosalie Beuret Siess. [Gaël Klein - RTS]
Le Jura paie la facture de la pandémie avec des comptes dans le rouge / Le 12h30 / 1 min. / le 29 avril 2021
Les incidences de la pandémie de coronavirus ont lourdement pesé sur les finances du canton du Jura. Les comptes 2020 de l'Etat bouclent sur un déficit de 34,1 millions de francs alors que le budget tablait sur un excédent de charges de 3,9 millions de francs.

"Ce résultat négatif illustre les engagements exceptionnels auxquels l'Etat a consenti pour permettre au tissu économique de redémarrer lors de la reprise", a relevé jeudi la ministre des Finances Rosalie Beuret Siess. Il exprime le rôle stabilisateur de l'Etat pour atténuer les effets de la crise.

"Les comptes sont à l'image de la période que nous traversons, exceptionnels", a estimé la ministre lors de la présentation de l'exercice 2020. Sans cet événement extraordinaire, le résultat aurait été bénéficiaire à hauteur de 5,2 millions de francs.

Les incidences financières globales de la pandémie du coronavirus sont évaluées à 39 millions pour l'année écoulée. Elles comprennent notamment des mesures de soutien extraordinaire pour 27,8 millions et des charges directes pour des mesures sanitaires à hauteur de 2,6 millions de francs.

Pas d'amélioration en vue en 2021

Ces impacts devraient se prolonger en 2021 pour un montant estimé actuellement à 32 millions contre 21 millions prévus au budget. Les effets financiers de la pandémie sont ainsi estimés globalement à 71 millions entre 2020 et 2021.

Les recettes correspondent au budget. Cette évolution a été soutenue par les deux parts supplémentaires issues de la BNS qui correspondent à 11,4 millions. Cette manne financière de la Confédération a permis de compenser la diminution des revenus fiscaux et d'équilibrer les recettes.

Les charges accusent une augmentation de 3,9% par rapport aux comptes 2019, soit de 37,8 millions et de 3,1% ou 29,7 millions par rapport au budget. Sans la pandémie, les charges présenteraient une progression de 8,9 millions par rapport au dernier exercice et de 2,4 millions par rapport au budget.

Des investissements ont été réalisés à hauteur de 53,9 millions de francs, dont 31,7 millions à la charge du canton. Ce montant est identique à celui de l'exercice précédent. Les principaux chantiers concernent la maintenance routière, les projets informatiques et le Théâtre du Jura.

Hausse de la dette

La dette brute progresse de 365 millions à 377 millions de francs. En 2015, elle s'élevait 318 millions. La réserve de liquidités avait été garantie au début de la pandémie par l'émission d'un emprunt obligataire de 100 millions pour permettre de renouveler des emprunts arrivant à échéance.

La reprise économique reste difficile à évaluer, mais elle devrait s'opérer par phases avant le retour à un niveau d'activité qui prévalait avant l'éclatement du Covid-19.

ats/boi

Publié