Modifié

La France sollicite l’aide de la Suisse romande pour accueillir des patients Covid

Des patients français viennent se faire soigner en Suisse: interview de Jacques Gerber [RTS]
Des patients français viennent se faire soigner en Suisse: interview de Jacques Gerber / Forum (vidéo) / 5 min. / le 6 avril 2021
La région Bourgogne-Franche Comté s’est adressée à plusieurs cantons romands pour leur demander d’accueillir des patients Covid, a appris mardi la RTS. Côté français, le nombre de cas est remonté en flèche et certains hôpitaux sont proches de la saturation.

Le ministre jurassien en charge de la Santé, Jacques Gerber, a confirmé avoir donné son "feu vert politique", comme cela a été le cas par le passé. "Nous avons eu une demande au niveau technique pour préparer - en cas de débordement des hôpitaux du côté français - un possible transfert sur des hôpitaux suisses", a-t-il expliqué dans l'émission Forum.

L'Hôpital du Jura décidera in fine

"Plusieurs cantons ont été contactés, dont le canton du Jura. Nous avons montré de l'ouverture par rapport à cela, mais tout doit être coordonné au niveau fédéral", a précisé Jacques Gerber. "Ensuite c'est l'institution - L'Hôpital du Jura dans notre canton - qui décidera ou non d'accepter en fonction des disponibilités et de l'appréciation du risque par rapport à l'évolution de la situation".

"Pour l'instant, il y a quelques places disponibles", a ajouté le ministre cantonal de la Santé. "Nous sommes dans une phase relativement bonne en termes épidémiologiques, nous espérons évidemment que cela ne se détériore pas ces prochains jours. Nous sommes extrêmement attentifs, notamment suite aux événements de Moutier".

Car pour le Jura, l’enjeu actuellement est de savoir si les festivités du 28 mars dernier, suite à la votation sur l'appartenance cantonale de Moutier, se transformeront en foyer ou non.

>> Revoir également le sujet du 19h30:

La France sollicite l'aide de la Suisse romande pour accueillir des patients Covid-19. Jacques Gerber, ministre de la santé (JU). [RTS]
La France sollicite l'aide de la Suisse romande pour accueillir des patients Covid-19. Jacques Gerber, ministre de la santé (JU). / 19h30 / 4 min. / le 6 avril 2021

La semaine sera décisive

"Nous avons appelé l'ensemble de la population à être extrêmement prudente, notamment les personnes qui se sont rendues à Moutier le dimanche soir [du vote], a rappelé Jacques Gerber. "Nous leur demandons de se faire tester au moindre symptôme, et même de manière préventive. Cela diminue le risque et cela donne un suivi de la situation. Les fêtes de Pâques arrivant sept jours après cette célébration à Moutier, cette situation augmente le risque et nous crée des soucis par rapport à la situation. Cette semaine sera décisive".

>> Ecouter le sujet de La Matinale sur la situation à Moutier:

Des gestes barrières qui ne sont pas respectés à Moutier. [Gaël Klein - RTS]Gaël Klein - RTS
Nouvel appel à aller se faire tester à la suite de la votation du 28 mars à Moutier / La Matinale / 1 min. / le 6 avril 2021

Service sanitaire coordonné

Tout pays qui a besoin d’un soutien international pour gérer ses patients Covid aux soins intensifs doit passer par le service sanitaire coordonné. Cet organe de l’armée collecte les chiffres sur les capacités hospitalières de 150 hôpitaux de soins aigus de Suisse. Ces chiffres permettent d’avoir une vision globale de la charge hospitalière au niveau régional et national.

Deborah Sohlbank

Publié Modifié

Baisse d'activité et chômage partiel à l'Hôpital du Jura

L'Hôpital du Jura (H-JU) met en place des mesures de chômage partiel en raison d'une baisse sensible de l'activité dans certains secteurs.

Cette baisse s'explique notamment par un recul des cas de traumatologie et par le choix de certains patients de repousser des opérations programmées. L'établissement enregistre aussi peu de patients Covid.

Le chômage partiel permet de diminuer l'impact financier lié à cette période tout en préservant les ressources et les emplois, a expliqué mardi l'H-JU. Avec le chômage partiel, le personnel est rapidement mobilisable si l'H-JU devait faire face à une flambée de cas de Covid-19.