Modifié

L’évêque auxiliaire Denis Theurillat quitte la direction du diocèse de Bâle

Mgr Denis Theurillat a passé 20 ans au service du Diocèse de Bâle. [Urs Flueeler - Keystone]
L’évêque auxiliaire Denis Theurillat quitte la direction du diocèse de Bâle / Le Journal horaire / 28 sec. / le 8 février 2021
Mgr Denis Theurillat a décidé de se retirer après plus de 20 ans au service du diocèse de Bâle en tant qu'évêque auxiliaire. Le pape François a accepté sa démission. Le successeur du Jurassien de 70 ans n’est pas encore nommé.

L'évêque de Bâle Felix Gmür a dit regretter, dans un communiqué publié lundi, le départ de Monseigneur Theurillat. Il y décrit ce dernier comme une personnalité appréciée dans le diocèse de Bâle, qui regroupe une dizaine de cantons, dont le Jura, Berne, Bâle, Lucerne et Soleure.

Mgr Denis Theurillat a eu une activité longue et variée pour le diocèse de Bâle et l’Eglise catholique romaine en Suisse. Sa première décennie en tant qu’évêque auxiliaire et chanoine résident de Berne a été celle de la collaboration avec l’évêque d’alors, Mgr Kurt Koch, la seconde décennie avec Mgr Felix Gmür (2000-2020). De 2011 à 2017, le natif d'Epauvillers (JU) a dirigé le service de la pastorale du diocèse.

Engagement pour l'oecuménisme

Depuis 2015, Mgr Denis Theurillat était responsable des ordres et des communautés religieuses du diocèse, dès 2017 en tant que vicaire épiscopal. Au sein de la Conférence des évêques suisses (CES), il a été, entre autres, l’évêque de la jeunesse pour toute la Suisse de 2000 à 2012.

Mgr Denis Theurillat s’est engagé jusqu’à son départ en faveur de l’œcuménisme, en représentant notamment la CES à la Communauté de travail des Eglises chrétiennes (CTEC). Il était aussi président du Conseil des femmes et, en octobre encore, il en appelait à un synode ou à un concile sur le rôle des femmes dans l’Eglise.

"Le diocèse de Bâle est très exigeant avec ses nombreux champs de tension autour de l’évolution de l’Eglise et il exige beaucoup de forces. Mon accident de l’automne a été pour moi un signe de me faire plus discret. Mais, même comme émérite, je resterai un évêque heureux", a relevé Denis Theurillat, cité dans le communiqué.

ats/boi

Publié Modifié