Publié

Le PDC Jura se lance à la reconquête de son 2e siège à l'exécutif

Les deux candidats démocrates-chrétiens Stéphane Babey (gauche) et Martial Courtet. [PDC Jura]
Jura: le PDC présente deux candidats pour reconquérir son siège perdu au gouvernement / Le 12h30 / 1 min. / le 30 juin 2020
La section jurassienne du PDC ne lance que deux candidats dans la bataille des élections cantonales du 18 octobre, le ministre Martial Courtet et le maire d'Alle Stéphane Babey. L'objectif est de reconquérir un deuxième siège au gouvernement.

Le parti avait été humilié le 1er mars dernier en perdant son second fauteuil - qu'il détenait depuis l'entrée en souveraineté du canton - à l'occasion d'une élection complémentaire. Ce jour-là, c'est la socialiste Rosalie Beuret Siess qui s'était emparée du siège de Charles Juillard, élu au Conseil des Etats.

>> Lire: Le gouvernement jurassien glisse au centre-gauche grâce à l'élection de Rosalie Beuret Siess

Et pour effacer cet échec, le PDC a choisi de ne présenter que deux candidats au congrès d’investiture: le ministre sortant delémontain Martial Courtet, chef du Département de la Formation, de la Culture et des Sports, actuel président du gouvernement, et l'Ajoulot Stéphane Babey, entrepreneur, maire de la commune de Alle, président du syndicat de communes du district de Porrentruy, membre de plusieurs collectivités publiques. Ce dernier est connu dans le Jura pour s‘être fortement engagé en faveur de la rénovation en cours de la patinoire d’Ajoie.

Ni Franc-Montagnard ni femme

Le parti ne présente donc aucun Franc-Montagnard, dans un canton où le régionalisme tient encore une grande place, et aucune femme. Sa présidence s’est voulue intransigeante sur le profil des candidats. C’est même la première fois de son histoire que le PDC Jura part aux élections au gouvernement avec deux noms seulement.

Le congrès du PDC validera officiellement les deux candidatures lundi prochain.

Dix candidats déjà en lice

Aux côtés des deux candidats PDC, les quatre autres ministres sortants ainsi que deux Vert'libéraux et deux UDC sont déjà dans la course pour l'exécutif jurassien. Les Verts, eux, devraient prendre une décision samedi soir. Le délai pour l’échéance des candidatures est fixé au 24 août.

Gaël Klein/oang

Publié