Publié

L'UDC lance la campagne pour les élections d'octobre dans le Jura

L'Hôtel du Parlement et du gouvernement jurassiens à Delémont. [Gaël Klein   - RTS]
L'UDC lance la campagne pour les élections d'octobre dans le Jura / La Matinale / 1 min. / le 10 juin 2020
Dans le Jura, l'UDC a lancé mardi de manière inédite la campagne en vue des élections cantonales du 18 octobre. Le parti a décidé de médiatiser séparément chacun de ses candidats à la candidature au gouvernement.

C'était la première fois, dans le canton, qu'une section locale d'un parti organisait une conférence de presse pour annoncer publiquement son candidat à la candidature. Et ce ne sera pas la seule fois jusqu’à l’investiture prévue à la fin du mois.

"Il faut marquer le territoire"

Le président de l’UDC assume une stratégie qui vise clairement à occuper le terrain. "J'ai d'ailleurs demandé à tous ceux qui le voulaient bien s'engager dans cette lutte de le faire pour qu'à notre assemblée du 26 juin la population soit au courant des têtes qui sont à disposition pour ce combat au gouvernement jurassien", explique Thomas Stettler mercredi dans La Matinale. "Pour gagner, il faut se présenter et marquer le territoire".

Lors de l'élection complémentaire du 1er mars, l’UDC avait démontré qu’elle pouvait espérer remporter un siège au gouvernement composé aujourd'hui de deux socialistes, d'un libéral-radical, d'un chrétien social indépendant et d'un seul démocrate-chrétien.

Correspondre aux attentes de la population

Le PDC, justement, n'a pas fait d’annonce pour l’instant mais entend tout faire pour reconquérir son deuxième siège.

"C'est une compétence qui appartient au comité directeur pour un congrès qui aura lieu très certainement avant les vacances d'été", relève son président Pascal Eschmann. "On souhaite évidemment reprendre ce deuxième siège. Mais pour cela, il faut qu'on offre un programme politique qui corresponde aux attentes de la population jurassienne et surtout avoir des candidats auxquels la population peut s'identifier".

Toujours à droite, il ne fait guère de doute que le PLR se mobilisera pour la réélection de son représentant. Ce sera assurément le cas aussi au PS et au PCSI. Mais il faudra faire avec l’appétit des Verts, peut-être celui de la gauche alternative, et pour la première fois celui des Vert’libéraux qui dévoileront samedi leurs candidats à l’exécutif jurassien.

Gaël Klein/oang

Publié