Publié

Les comptes 2019 du Jura bouclent finalement de justesse dans le noir

L'Hôtel du Parlement à Delémont. [Gaël Klein  - RTS]
Les comptes 2019 du Jura bouclent finalement de justesse dans le noir / Le Journal horaire / 12 sec. / le 18 mars 2020
Alors que le budget prévoyait un déficit de 3,5 millions, les comptes 2019 du canton du Jura, communiqués mercredi, affichent un bénéfice de 500'000 francs. Cette embellie s'explique notamment par des recettes fiscales supplémentaires.

La bonne conjoncture économique de l'an dernier et des situations particulières ont permis d'enregistrer des recettes fiscales plus élevées que prévu, a annoncé le canton. Leur progression est de 16,8 millions par rapport à 2018 et de 8,2 millions ou 2,3% par rapport au budget. Le canton a également bénéficié de montants supplémentaires de la Confédération.

Réserve budgétaire augmentée

Les recettes en provenance des communes se sont avérées en revanche plus basses que prévu, de 2,2 millions de francs. Mais grâce à une maîtrise des charges en personnel, biens et services, le canton a pu attribuer 4 millions de francs à la réserve pour politique budgétaire.

Ce fonds, dorénavant doté de 30,5 millions de francs, doit permettre de faire face à la diminution attendue des recettes fiscales suite à la réforme financière RFFA et à la croissance des charges en lien avec la santé et la prévoyance sociale.

Stabilité des investissements

L'Etat jurassien a réalisé des investissements à hauteur de 58,3 millions de francs, dont 31,7 à charge du canton. Ce niveau, bien qu'inférieur au budget pour 3,1 millions, est comparable à l'exercice précédent. Les principaux chantiers concernent le Théâtre du Jura, les projets informatiques et l'entretien des routes.

La dette brute est passée de 350 millions à 364 millions de francs pour couvrir les besoins en liquidités et en particulier les mesures 2019 de la Caisse de pension.

Perspectives à actualiser avec le Covid-19

Le Gouvernement jurassien se déclare globalement très satisfait de cet exercice 2019 tout en restant réaliste quant aux perspectives d'avenir. Il constate que les prestations supplémentaires sont financées par des recettes aux "évolutions incertaines". Il juge important de poursuivre les efforts pour améliorer la situation financière du canton.

L'exécutif relève également que l'évolution de la conjoncture pourrait être marquée ces prochaines semaines et ces prochains mois par l'impact du nouveau coronavirus. Il estime qu'il faudra procéder à une actualisation des perspectives financières.

Mais la part excédentaire au bénéfice de la Banque nationale suisse (BNS) versée au titre exceptionnel pour 2020 devrait permettre de donner une marge de manoeuvre supplémentaire pour les défis futurs.

ats/oang

Publié